©iStock
©iStock

C’est grave docteur ?

Avant de vous précipiter chez un médecin, posez-vous les bonnes questions. Voici 5 tests pour classer les affections, de la plus bénigne à la plus grave

Contracture abdominale ou hernie ?

LE TEST – Contractez vos muscles abdominaux comme si vous alliez à la selle et concentrez-vous sur la zone concernée. « Très souvent, on peut sentir une petite protubérance à l’endroit où les intestins se sont frayé un passage à travers les muscles abdominaux », nous dit le Dr Prescott. Dans ce cas, il s’agit d’une hernie.

RÉSULTAT – Si vous souffrez d’un froissement des muscles abdominaux, cessez l’entraînement durant quelques jours pour qu’ils récupèrent. Mais si la zone devient soudainement plus douloureuse, en particulier après avoir toussé ou soulevé un objet lourd, il se peut que vous ayez une hernie étranglée. C’est une vraie urgence médicale : consultez un médecin.

Dent sensible ou carie ?

LE TEST – Examinez la dent dans un miroir. Si elle paraît plus brillante que la dent d’à côté (ou si la ligne de la gencive est plus remontée), il est possible que vous ayez endommagé l’émail ou la gencive par un brossage excessif, selon Denis Kinane, professeur de médecine dentaire à l’université de Pennsylvanie. Mais si la dent a une carie, elle peut très bien ressembler à sa voisine.

RÉSULTAT – Si vous suspectez une carie, allez voir un dentiste. En revanche, s’il s’agit d’hypersensibilité, pas d’inquiétude : c’est courant, et cela peut s’améliorer avec le temps. (Utilisez un dentifrice comme Sensodyne et brossez doucement.) Un dentiste pourra confirmer le diagnostic lors de votre prochaine visite.

Entorse ou fracture ?

LE TEST – Servez-vous du bout de votre doigt pour appuyer là où c’est douloureux, puis palpez la région voisine. « Si vous exercez une pression sur l’os et que ça ne fait pas plus mal que dans la zone environnante, il s’agit sans doute d’une entorse », dit le chirurgien orthopédiste Jonathan P. Garino. Mais si, en appuyant sur l’os lui-même, la douleur est plus grande, vous avez probablement une fracture.

RÉSULTAT – Soyez attentif à votre douleur. En raison de l’inflammation, une entorse fera plus mal le lendemain de la blessure. Si vous soupçonnez une fracture ou si les choses ne s’améliorent pas après 48 heures, consultez un médecin au plus vite.

Eczéma ou herpès ?

LE TESTGrattez la région enflammée. Si la peau desquame ou si la transpiration amplifie les symptômes, vous avez sans doute de l’eczéma, explique Adnan Nasir, dermatologue. L’eczéma s’aggrave avec le temps. Une crise d’herpès se manifeste quant à elle par des bouquets de petites vésicules transparentes puis jaunâtres, provoquant picotements et démangeaisons. Les symptômes herpétiques disparaissent entre deux crises.

RÉSULTAT – L’eczéma se manifeste habituellement dans les plis de la peau. Ses symptômes (démangeaisons et inflammation) peuvent être atténués par des crèmes à base de cortisone. Maladie virale contagieuse, l’herpès peut être labial ou génital. Bien que les médicaments préviennent les crises, on ne peut en guérir complètement. Consultez votre médecin et prévenez votre partenaire.

Mycose ou ongle noir du coureur ?

LE TEST – Coupez les ongles affectés. « En cas de mycose, l’ongle est fragilisé et s’effrite comme de la craie quand on le coupe, explique le Dr Nasir. L’ongle se décolle aussi plus facilement, laissant un vide entre l’ongle et le lit de celui-ci, à la différence de l’ongle noir du coureur. » Le test final ? Reniflez vos orteils. Une mycose sent mauvais, mais pas l’ongle noir du coureur.

RÉSULTAT – Une mycose des ongles (onychomycose) disparaît après traitement. S’il s’agit de l’ongle noir du coureur, vous pouvez empêcher sa réapparition en portant des chaussures plus étroites. Selon Nasir, « moins il y a d’espace dans la chaussure, et moins le pied glisse et frotte contre les parois ».

Cyrielle Roux