©iStock

Comment réduire vos envies de sel, d’épices et de sucre

Un faible pour les currys enflammés ? Accro au chocolat ? Men’s Fitness vous révèle pourquoi certains goûts vous obsèdent et comment combattre ces penchants (coupables ?)

1 – Envie de Sel

Ce que ça signifie : S’il n’y a que les chips pour vous soulager, vous manquez peut-être de minéraux. « Les régimes à basse teneur en calcium entraînent des envies irrésistibles d’aliments salés », affirme Michael Tordoff, chercheur au Chemical Senses Centre de Philadelphie. Le sodium augmente temporairement les taux de calcium dans le sang, ce qui fait croire à l’organisme que le problème est résolu.

Ce qu’il faut faire : Consommez plus de laitages pauvres en matières grasses (comme le fromage blanc), de sardines et de maquereaux en boîte. Vous améliorerez la santé de vos os et réprimerez la tentation de la salière.

2 – Envie d’épices

Ce que ça signifie : Si vous avez des difficultés à vous rafraîchir, votre organisme réclame des épices pour transpirer, ce qui explique pourquoi, dans les pays chauds, la cuisine est souvent épicée. « Vous vous habituerez vite aux pics de pression sanguine et aux accélérations du rythme cardiaque », explique Alan Hirsch, le fondateur de la Smell & Taste Treatment & Research Foundation à Chicago.

Ce qu’il faut faire : Les sauces crémeuses type curry sont synonymes de kilos. Préférez les madras, bhuna ou tikka et le riz simple. Vous évitez les calories, mais vous gardez le piment et les épices pour combattre la graisse.

3 – Envie de sucreries

Ce que ça signifie : Le chocolat est un antidépresseur joliment emballé. Courir après les sucreries peut signifier que vous cherchez à booster votre moral. Ou que vous manquez d’énergie. « L’organisme absorbe les sucres raffinés contenus dans les sucreries beaucoup plus rapidement que les autres aliments : c’est un carburant immédiat », précise Alan Hirsch.

Ce qu’il faut faire : Une dose de sucres lents augmentera vos niveaux d’énergie plus longtemps que le sucre raffiné. Optez pour une pomme de terre au four ou un toast de pain complet. Puis allez courir : un petit décrassage, c’est bon aussi pour le moral.