©iStock
©iStock

En course, à quoi ressemble la bonne posture corporelle ?

Chacun à son style. Vous aussi. Vous ne devriez donc pas forcer votre position au risque de vous blesser. La question serait plutôt de savoir si vous mouvez normalement ou si votre attitude de course en souffre

Essayez de respecter les critères suivants pendant l’entraînement. Non seulement vous soulagerez vos articulations, mais vous gagnerez aussi en résistance et en vitesse.

1 – Buste

Centre du mouvement, le tronc est responsable de la stabilité pendant que vous balancez les bras et les jambes d’avant en arrière. Le dos doit rester droit, et les abdominaux légèrement tendus. Évitez de creuser les reins.

2 – Hanches

Base du tronc, le bassin doit rester droit et tendu. Imaginez que quelqu’un pousse légèrement vos fessiers vers l’avant. Sur chaque pas, les hanches doivent s déplacer latéralement;

3 – Pieds

Pour mieux amortir les chocs, ils devraient se poser à plat, et non sur les talons. Positionnés sous le centre de gravité, ils évitent de freiner le mouvement (trop loin devant) ou de créer des problèmes d’équilibre (trop loi derrière).

4 – Tête

Pour un mouvement optimal, gardez la tête droite et calme, alignée avec le tronc et le bassin. Ne la tournez pas sur le côté !

5 – Yeux 

Posez le regard au sol cinq à dix mètres devant vous.

6 – Bras 

Le mouvement naît dans les épaules. Évitez de les faire pivoter. Les bras se déplacent le long du corps vers l’avant (et non vers l’intérieur, au risque de gêner l’élan, de freiner la puissance et d’appuyer sur les vertèbres sensibles). Formez un angle de 90° environ, car seuls les avant-bras vont vers l’avant. Ouvrez légèrement les mains pour les détendre. Ne crispez surtout pas les doigts, au risque de créer des tensions… dans la nuque.