©iStock

Enfin des mollets !

Plus difficiles à développer, les muscles des mollets ne doivent pas être pour autant négligés

Les mollets sont des muscles naturellement forts : un seul d’entre eux est aisément capable de porter le poids de votre corps. Ils sont sollicités dans bon nombre d’activités (course, saut, vélo). Cela dit, ils manquent parfois de volume ou de galbe, ce qui nuit à l’esthétique de toute la jambe.

Il est vrai que la génétique joue un rôle prépondérant dans la forme de vos mollets : si vous « héritez » de petits mollets, ils seront difficiles à développer, mais un entraînement adapté peut néanmoins vous permettre de progresser.

Description rapide

Les mollets sont constitués de deux muscles. Les jumeaux, qui sont les deux parties globuleuses se dessinant lorsque l’on monte sur la pointe de pied, et le soléaire, qui est un muscle plus profond. Ils permettent l’extension de la cheville : c’est pour cela que le mouvement de base pour l’entraînement des mollets est l’élévation sur les pointes de pieds.

Entraînement pour la préparation physique sportive

La puissance et la vitesse de contraction des mollets sont importantes pour tous les sports de course ou les sauts. Dans ce cas, on peut les entraîner en force dans un premier temps, puis avec des mouvements explosifs. Les exercices complets, impliquant les cuisses et les mollets, seront à privilégier.

Exemple : Squat explosif avec élévation sur les pointes de pieds : six répétitions suivies de six sauts sur place (bien veiller à « dérouler le pied »).

Entraînement pour le volume musculaire

Dans ce cas, les exercices localisés seront plus efficaces.

1. Élévation sur les pointes de pieds, debout

Avec une résistance sur les épaules (barre ou machine spécifique), montez sur la pointe du pied en prenant appui sur le gros orteil. Allez le plus haut possible en contractant fortement vos mollets.

2. Élévation sur les pointes de pieds assis

Asseyez-vous et posez une barre ou une résistance sur vos cuisses, près des genoux, puis élevez les talons. Cette variante renforce particulièrement le soléaire. La clé du développement de vos mollets, c’est la fréquence et la variété de vos séances.

Voici un programme de choc pour des mollets récalcitrants

Principe de travail :

  • Lundi et jeudi :  Entraînement des mollets en séries courtes. Extension debout sur les pointes de pieds, avec 5 séries de 10 répétitions (récupération : 2 minutes).
  • Mardi et jeudi : entraînement en séries longues. Extension sur les pointes des pieds, assis ou debout, avec 4 séries de 15 à 20 répétitions (récupération : de 1 à 1 minute 30).

Philippe Geiss