Allergie au printemps, rhume en hiver : choisir le spray nasal qui vous soulagera.
©iStock

Rhume ou allergie ?

Allergie au printemps, rhume en hiver. Comment faire la différence et choisir le spray nasal qui vous soulagera ?

IDENTIFIEZ LE MAL

C’est une question de temps : Un rhume dure une semaine environ, les allergies peuvent persister des mois. Suivez nos conseils.

Premiers symptômes : Ils se ressemblent mais un rhume sera plus souvent accompagné de toux, et les allergies de démangeaisons.

Ayez le bon réflexe
: Les antibiotiques, c’est pas automatique ! C’est même inefficace en cas de rhume ou d’allergie. Donc, pas la peine de vous ruer dessus !

Soyez vigilant 
: Si vous ne constatez aucune amélioration ou pire, si votre état s’aggrave, consultez. Vous pourriez souffrir d’une sinusite.

LE SPRAY ADAPTÉ

Solution saine : Utile en cas de nez bouché. Les cils nasaux sont paralysés, la production de mucus augmente. Utiliser une solution saine permet de nettoyer l’ensemble des voies respiratoires.
Le bon geste ? Inclinez légèrement la tête, introduisez l’embout nasal dans la narine que vous souhaitez traiter en maintenant votre vaporisateur à la verticale et respirez doucement par le nez pendant la nébulisation.

Décongestionnants : Pratiques en cas de rhume ou d’allergies. Ce type de sprays a la propriété de resserrer les vaisseaux sanguins des parois nasales et, ainsi, de réduire la congestion et l’inflammation du nez. Évitez les sprays à base de zinc. Selon une enquête réalisée à l’université de Californie, à San Diego, ils peuvent entraîner une perte de l’odorat.

Corticostéroïdes : Utiles en cas d’irritations chroniques. Les corticostéroïdes agissent en effet sur les cellules en bloquant les réactions inflammatoires et allergiques. Tranquillité assurée.
Consultez un oto-rhino-laryngologiste. Les corticoïdes prescrits sous forme de pulvérisations nasales peuvent provoquer des saignements de nez. Pour masquer l’arrière-goût amer que laisse ce genre de sprays, avalez un petit bonbon après traitement.

ET LES INHALATIONS ?

Selon une étude menée à l’université du Michigan en 2007, une solution saine utilisée en inhalation s’avère plus efficace qu’une solution saine en vaporisation en cas d’inflammations récurrentes des sinus.

TESTEZ VOTRE NEZ

Les cils nasaux sont de minuscules poils qui filtrent les impuretés de l’air que vous respirez et les évacuent par la gorge. Pour en vérifier l’état, placez une petite quantité de sucre dans votre narine et mesurez le temps qui s’écoule avant que vous ne détectiez un goût sucré dans votre bouche. Si cela prend plus de 20 minutes, c’est que vos cils nasaux sont endommagés. Dégagez vos voies respiratoires à l’aide d’une solution saine.

Un Commentaire

  1. Thanks for the great article..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.