©iStock

10 infos que vous ignoriez sur les glucides

Découvrez ces dix informations sur les glucides

1 – Fiche technique

Les sucres ou glucides, ce que les savants désignent par la formule CH2O, sont constitués d’atomes de carbone, d’oxygène et d’hydrogène. Ils sont l’une des principales sources d’énergie pour l’organisme. 1 g de glucides apporte 4 kcal (contre 9 kcal pour 1 g de lipides).

2 – Complexes dans leur simplicité

Vite assimilés par l’organisme, les sucres simples (sucre de table, sodas, sirops, bonbons) apportent une énergie rapidement utilisable. Les sucres complexes (légumes verts, céréales complètes, légumineuses) se digèrent plus lentement et fournissent de l’énergie sur un temps plus long et de manière plus constante que les sucres rapides.

3 – Leurs effets sont simples

Ce ne sont pas les glucides qui font grossir, mais un apport excessif en calories dû à une alimentation non surveillée.

4 – Attention aux gaz

Les fibres sont des glucides non digestibles qui favorisent le transit intestinal. Elles causent aussi des flatulences. En raison de leur aptitude à nettoyer les intestins, elles sont parfois qualifiées de « balais naturels ».

5 – Les conséquences du régime alimentaire occidental

Selon une étude portant sur 80 000 Japonais ayant suivi un régime riche en sucres et pauvre en graisses, les individus se conformant aux recommandations alimentaires officielles voient leurs risques de décès (toutes causes confondues, y compris AVC et infarctus) réduits de 15 %. Le taux d’obésité est de 3,5 % au Japon, pays qui figure au second rang pour l’espérance de vie (83 ans).

6 – Ils rendent heureux 

Une étude d’un an publiée dans les Archives of Internal Medicine a montré que les personnes ayant une alimentation pauvre en glucides (20 à 40 g/jour) étaient davantage sujettes à la dépression, à l’anxiété et aux accès de colère, en comparaison avec celles ayant suivi un régime hypolipidique et hyperglucidique.

7 – Le revers de la médaille

Les polyols, ces édulcorants de synthèse autorisés aux diabétiques et présents dans les aliments « sans sucre » ou « sans sucre ajouté », ont un goût sucré et apportent entre 50 % et 30 % moins de calories que le sucre blanc. Parmi les édulcorants classiques, citons le sorbitol, l’isomalt et le xylitol que l’on trouve dans les pastilles contre la toux, les glaces et le chewing-gum. On sait toutefois que le xylitol provoque des troubles digestifs, des ballonnements, des flatulences et de la diarrhée.

8 – Masculinité en danger

Une étude  publiée dans Clinical Endocrinology fait état d’une baisse significative du taux de testostérone chez des hommes d’âges divers à qui l’on avait administré du glucose par voie orale.

9 – Action anti-microbienne

Selon une étude parue dans le Journal of Applied Physiology, la consommation de glucides immédiatement après un entraînement intensif permettrait de combattre le rhume. La prise de 30 à 60 g de sucres peut contribuer au rétablissement de la fonction immunitaire.

10 – Moins de sucres ou moins de graisses ?

Au terme de nombreuses années de recherches sur le meilleur régime alimentaire pour perdre du poids, les Instituts Américains de la Santé (NIH) ont fait connaître leur verdict. En 2015, les NIH ont demandé à 19 adultes obèses de suivre les deux régimes pendant deux semaines. À l’issue des tests et des analyses du métabolisme des sujets en laboratoire, les chercheurs ont constaté que le participant moyen avait perdu 463 g avec un régime hypolipidique contre 245 g avec un régime hypoglucidique.

Jason Stahl