Schwarzenegger partage les leçons de vie qu’il a apprises tout au long de sa carrière

Il a vécu l’une des plus belles réussites. Un enfant chétif au cœur de l’Autriche rurale décide de se muscler pour conquérir le monde du culturisme comme personne ne l’avait fait auparavant. Contre toute attente, le musclor à l’accent très prononcé et au nom difficile à prononcer gravit les échelons jusqu’au sommet pour atteindre Hollywood, la célébrité et la fortune. Il se tourne ensuite vers la politique, est élu puis ré-élu gouverneur de Californie. Lorsqu’Arnold Schwarzenegger révèle ses secrets pour avoir du succès, vous feriez mieux d’être attentif.

Dans son discours USC commencement de 2009, Arnold évoque « six règles ». Nous avons ajouté six leçons de vie qu’il a apprises au long de ses 17 ans de carrière de culturiste. Découvrez le voyage de Schwarzenegger, de son premier entraînement à sa dernière compétition.

Les règles suivantes sont les 12 règles grâce auxquelles il a atteint des sommets.

RÈGLE 1 : SOYEZ VOUS-MÊME

« J’étais déterminé à être unique ». Peu importe ce que les autres disaient, Arnold croyait en ses rêves de culturiste.

THAL

Arnold a passé les 19 premières années de sa vie dans la petite maison sur deux étages de sa famille à Thal en Autriche, une communauté agricole à environ deux heures au Sud de Vienne.

KURT MARNUL

Un dimanche ensoleillé de juillet 1962, au bord du lac Thal, un Arnold de 70kg discutait avec un culturiste populaire. Kurt Marnul a lancé la première salle de sport pour culturistes en 1958 et est devenu M. Univers en 1961. Marnul, qui remporta le titre de Mr. Autriche en 1964, invita l’adolescent à sa salle de sport.

ATHLETIC UNION GRAZ

« C’était devant moi, ma vie, la réponse que je cherchais », a déclaré le futur sept fois Mr. Olympia en évoquant le moment où, à 15 ans, il est entré dans la salle de sport de Marnul. Il s’est par la suite religieusement entraîné.

RÈGLE 2 : ASSOCIEZ-VOUS

Il savait qu’un partenaire fort et cultivé pouvait l’aider et le motiver. Il s’est donc associé à Franco Columbu pour ses entraînements. Arnold a par la suite appliqué cette règle au monde des affaires.

FRANCO COLUMBU

Columbu avait 24 ans lorsqu’il rencontra Arnold. Ils devinrent partenaires d’entraînements à Munich puis partenaires commerciaux en Californie. Columbu a remporté le titre de Mr. Olympia en 1976 et 1981.

ALBERT BUSEK

Même s’il n’avait que 23 ans, Busek était déjà le rédacteur en chef d’un magazine sportif allemand lorsqu’il rencontra le phénomène autrichien. Il a soutenu la carrière de son ami pendant 50 ans.

MUNICH

En août 1966, alors qu’il venait d’avoir 19 ans, Arnold s’est installé en Allemagne. Il a vécu à Munich les deux années qui suivirent, s’entraînant avec son nouveau meilleur ami Franco Columbu dans une salle de sport que dirigeait Busek.

WAG BENNETT

Bennett, propriétaire d’une salle de sport, est rapidement devenu un mentor pour Arnold. La maison de Wag et Dianne Bennett à Portsmouth était son deuxième chez lui lorsqu’il s’entraînait à Munich.

RÈGLE 3 : TIREZ PROFIT DES MENTORS

Joe Weider a appris à Arnold comment s’entraîner, comment poser, comment se mettre en avant et comment faire des affaires. A chaque fois, Arnold a su tirer profit de la sagesse de conseillés expérimentés.

MIAMI

28 septembre 1968 : une compétition extraordinaire pour le jeune homme de 21 ans. Ce fut sa première apparition aux États-Unis et sa première rencontre avec son plus grand mentor.

JOE WEIDER

En coulisses, avant la compétition, Arnold a rencontré l’homme qui allait devenir son deuxième père, Joe Weider, homme d’affaires et promoteur légendaire. Cette nuit-là, Arnold accepta l’offre de Weider de s’installer en Californie. Arnold est rapidement devenu une référence pour les couvertures, les articles et les publicités des magazines de sport de Weider. A la fin de l’année 1968, soutenu par Weider, Arnold s’est installé au sud de la Californie.

RÈGLE 4 : TIREZ PROFIT DE VOS ERREURS

Lorsqu’Arnold, qui pesait alors près de 115kg, perdit le titre de M. Univers en 1968 face à Frank Zane, il en tira la leçon. Il a par la suite fait très attention à chaque détail.

FRANK ZANE

La foule s’est mise à huer lorsque Zane fut déclaré M. Univers en 1968. Zane était bien plus petit mais aussi bien plus intelligent que le phénomène autrichien. Quelques années plus tard, il remporta trois titres de Mr. Olympia (1977–79).

RÈGLE 5 : CHOISISSEZ UN ENVIRONNEMENT ENRICHISSANT

SANTA MONICA ET VENICE

La Muscle Beach originale située à Santa Monica attirait les célébrités sportives dans les années 1940 et 1950. Suite à sa fermeture en 1959, une grande partie de ses équipements et de ses meilleurs culturistes se sont retrouvés dans une salle de sport à but non lucratif surnommée « le Donjon », dans un sous-sol à Venice.

JOE GOLD

Au milieu des années 1960, Joe Gold, vétéran de la Seconde Guerre mondiale et culturiste à la retraite, était membre du Donjon mais il avait d’autres plans en tête. En 1965, il ouvrit Gold’s Gym à Venice.

GOLD’S GYM

Construite par Gold et ses amis musclés, cette salle de sport avait des murs et un sol en béton. Gold’s Gym avait également des équipements pour se muscler conçus (par Gold) pour résister à des entraînements intenses. Bon nombre de culturistes du monde entier se retrouvait là. En 1969, Dave Draper, Frank Zane, Franco Columbu et Arnold (qui allait vite devenir le culturiste le plus populaire au monde) en étaient membres.

RÈGLE 6 : NE RESPECTEZ PAS LES RÈGLES

Rapidement dans sa carrière, Arnold s’est rendu compte que ses mollets étaient décalés. Après avoir consulté Reg Park, il les fit travailler six jours par semaine, une approche peu orthodoxe qui l’a aidé à faire de cette faiblesse une force. « Vous devez sortir des sentiers battus », a déclaré Arnold.

REG PARK

Lorsqu’Arnold a commencé le culturisme, Park était son idole. Trois fois M. Univers et quatre fois Hercule sur grand écran, Park faisait son retour sur le devant de la scène à 42 ans lorsqu’Arnold, alors âgé de 23 ans, l’a vaincu.

HERCULE A NEW-YORK

Le premier film dans lequel jouait Arnold (filmé en 1969 et sorti en 1970), est un film à petit budget que l’on peut oublier. Il jouait Hercule, tout comme Park dans le film qui l’a inspiré lorsqu’il était adolescent.

LE MÉMORIAL DES VÉTÉRANS

Ouvert en 1955 et fermé en 2014, le mémorial des vétérans de Columbus dans l’Ohio était le lieu de culturisme le plus vénérable. Six Olympias et 26 Arnold Classics s’y sont déroulés, tous co-produits par Arnold et par Jim Lorimer. C’est un endroit spécial pour Arnold. Il y a battu Sergio Oliva (alors trois fois M. Olympia et tenant du titre) le 19 septembre 1970 et y a remporté le titre de Pro Mr. World.

JIM LORIMER

Vétéran de la Seconde Guerre mondiale et ancien agent d’assurance. Lorsqu’Arnold a pris sa retraite du monde du culturisme en 1975, Lorimer et lui ont commencé à co-promouvoir des compétitions, une relation encore d’actualité.

RÈGLE 7 : PROVOQUEZ LA COMPÉTITION

Pour être le meilleur, Arnold devait battre les meilleurs. C’est pourquoi il accueillait ses duels avec Sergio Oliva (l’homme qui pouvait vraiment le défier lorsqu’ils étaient tous les deux au sommet) à bras ouverts.

SERGIO OLIVA

Après qu’il a quitté l’équipe cubaine d’haltérophilie en 1962, Oliva est devenu citoyen américain et officier de police à Chicago. Surnommé le Mythe pour sa carrure impressionnante, il a remporté trois titres de Mr. Olympias (1967–69). Après avoir battu Arnold aux Olympias de 1969, ce dernier le battit au Pro Mr. World de 1970 puis aux Mr. Olympias deux semaines plus tard. A cause de non respect des lois, le Mythe fut interdit de compétition lors des Mr. Olympias de 1971, qu’Arnold remporta.

ESSEN

Il y avait six compétiteurs lors des Mr. Olympias de 1972 à Essen en Allemagne et quatre d’entre eux (Arnold, Oliva, Zane, Columbu) ont fini par gagner 15 Sandows. Une cinquième légende était Serge Nubret, qui termina troisième. C’était le plus grand regroupement de culturistes jamais vu, mémorable pour la bataille entre Arnold et Oliva. Le Mythe était à son plus haut niveau. Arnold était excellent. Les juges ne donnaient pas le même résultat (deux d’entre eux attribuaient la première place à Nubret et la troisième à Arnold !). Au final, Arnold remporta son troisième Olympia d’affilé. Les résultats font encore débat aujourd’hui. Les titans ne se sont plus battus sur scène depuis.

RÈGLE 8 : TRAVAILLEZ DUR

« Vos luttes développent vos forces. Lorsque vous traversez des épreuves et décidez de ne pas vous rendre, c’est ça la force ».

BROOKLYN

La Brooklyn Academy of Music a toujours été principalement un lieu de concerts, mais entre 1965 et 1974, c’était le champ de bataille ultime entre culturistes. Huit des dix premiers Olympias se sont tenus ici, dans un bâtiment ouvert en 1903. Arnold y a gagné ses Olympias de 1970, 1973 et 1974.

PUMPING IRON (LIVRE)

Le livre dont est tiré le film fut publié en 1974 et se focalise en partie sur les Mr. Olympias de 1973. Écrit par Charles Gaines et contenant des photos de George Butler, P.I. a fait connaître le culturisme et Arnold à un public de curieux.

LOU FERRIGNO

Ferrigno a terminé deuxième (sur deux) derrière Arnold aux Olympias des poids lourds de 1974. « Big Louie » n’avait que 23 ans, mesurait près de 2m et pesait un peu plus de 115kg. Il était perçu comme le concurrent qui pourrait battre Arnold dans le futur. Il termina cependant troisième (sur trois) aux Olympias de 1975 avant de devenir l’Incroyable Hulk au cinéma.

PRETORIA

De retour du tournage de Stay Hungry, Arnold était moins musclé mais toujours le gagnant des Olympias de 1975 qui se sont déroulés en Afrique du sud. Il s’est par la suite retiré du monde du culturisme.

RÈGLE 9 : AYEZ TOUJOURS SOIF DE VICTOIRE

Défiez-vous continuellement. Lorsqu’Arnold n’avait plus rien à prouver dans le domaine du culturisme, il s’est lancé un nouveau défi : le cinéma.

ARNOLD LE MAGNIFIQUE (FILM)

Ce documentaire de 1977 se concentre largement sur les Mr. Olympias de 1975 et sur l’entraînement des participants. Son sujet principal est cependant Arnold et il lui a offert la célébrité internationale.

STAY HUNGRY

La comédie dramatique de 1976 est un film décousu basé sur le culturisme de compétition. Arnold s’est beaucoup engagé pour interpréter le rôle du culturiste et philosophe Joe Santo. Sa performance lui a rapporté un Golden Globe award.

GAINES ET BUTLER

Charles Gaines a co-écrit Stay Hungry (tiré de son roman). George Butler a co-réalisé Arnold le magnifique (inspiré du livre de Gaines/Butler).

RÈGLE 10 : N’AYEZ PAS PEUR D’ÉCHOUER

Arnold refusait de laisser la peur de perdre le dissuader d’agir.

SYDNEY

Lors des Mr. Olympias de 1980 à l’Opera House de Sydney, un concurrent surprise fit son entrée. Le plus grand culturiste de tous les temps. Puisqu’il s’entraînait déjà pour jouer Conan, Arnold s’est décidé à participer aux Olympias. Il n’avait que 33 ans (l’âge de Ronnie Coleman lorsqu’il remporta son premier Sandow), mais avait déjà pris sa retraite du monde du culturisme depuis cinq ans. Pesant près de 100kg (son poids le plus bas lors d’une compétition depuis son adolescence), la légende était moins musclée que par le passé, en particulier ses jambes. Certes, il n’était pas à son plus haut niveau mais était-il toujours assez bon ? Les juges ont déclaré que oui. Les fans étaient moins surs. Le septième et dernier Mr. Olympia d’Arnold reste l’une des décisions les plus controversées du monde du culturisme.

RÈGLE 11 : IGNOREZ LES DÉFAITISTES

Cette règle s’applique à la fois à ceux qui lui ont conseillé de ne pas participer aux Olympias de 1980 et à ceux qui déclarent qu’il ne sera rien de plus qu’un acteur de films médiocres. « Ne faites pas attention à ceux qui disent que c’est impossible ».

WORLD GYM

Joe Gold a vendu la salle de sport qui portait son nom en 1970. En 1977, il ouvrit World Gym à Santa Monica. Cette salle de sport devint la nouvelle base d’entraînement d’Arnold lorsqu’il se muscla à nouveau pour son rôle dans Conan le Barbare.

CONAN LE BARBARE

Sorti le 14 mai 1982, ce film était avant tout une version pour adultes du film ayant inspiré Arnold dans les années 1960. Le succès de Conan le Barbare a renforcé son statut d’acteur. Une suite est sortie en 1984, Conan le Destructeur, et Kalidor en 1985.

TERMINATOR

Sorti le 26 octobre 1984, ce film a fait d’Arnold un acteur mondialement connu. Il jouait un personnage mythique et répétait une phrase mondialement connue depuis. On se concentrait plus sur sa forte présence et moins sur son physique musclé.

RÈGLE 12 : DONNEZ QUELQUE CHOSE EN RETOUR

« Peu importe le chemin que vous empruntez dans la vie, vous devez toujours trouver le temps de donner quelque chose en échange, déclare Arnold. Aider les gens vous apportera plus de satisfaction que tout ce que vous avez fait jusqu’à présent ».

ARNOLD AUJOURD’HUI

Grâce à des blockbusters comme Total Recall (1990),Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991) et True Lies (1994), Arnold est devenu l’un des acteurs les plus populaires et qui a le plus de succès. Lorsqu’il s’est momentanément éloigné du monde du cinéma, il est devenu gouverneur de Californie durant deux mandats de 2003 à 2011. Il est également homme d’affaires, auteur, activiste et philanthrope. Il a cependant gardé un lien fort avec le culturisme. Il est le rédacteur en chef de Muscle & Fitness et de FLEX. Il co-promeut toujours le Arnold Sports Festival à travers le monde et continue de soulever de la fonte, exactement comme lorsqu’il a commencé, 54 ans plus tôt, jeune adolescent chétif, des rêves plein la tête.

THE CELEBRITY APPRENTICE

Arnold remplace Donald Trump comme présentateur de l’émission The Celebrity Apprentice sur NBC.