©iStock

Les bodybuilders ne peuvent pas se nourrir seulement de poitrine de poulet. Mangez aussi des fruits et des légumes si vous voulez gagner de la masse et perdre du gras

Êtes-vous un bodybuilder qui ne veut pas abandonner ses protéines bien-aimées pour quelques carottes ennuyeuses ? Grosse erreur ! Vous avez aussi besoin de légumes si vous voulez vous muscler.

Salués par les experts de la santé, les médecins et votre mère (rappelez-vous: « Vous n’aurez pas de dessert tant que vous n’aurez pas mangé tous vos brocolis » ), les légumes n’ont pas de représentant sexy, mais leurs propriétés thérapeutiques et curatives sont essentielles pour vous garder en bonne santé afin de maximiser vos efforts physiques. Et un bodybuilder en santé optimale fera des gains plus rapidement que celui qui ne l’est pas. Ignorez donc les légumes à vos risques et périls. De la lutte contre la maladie à la révélation de vos abdominaux, il y a tellement de raisons de passer plus de temps dans l’allée des fruits et légumes.

Ce sont là les raisons les plus importantes de dire  » Plus, s’il vous plaît  » en ce qui concerne les légumes.

1 – Les puissants phytos

Contrairement aux fibres et aux vitamines, ce que vous ne voyez pas dans ces tableaux de nutrition végétale sont les puissants antioxydants chimiques appelés phytochimiques. Un légume les produira pour se protéger pendant la croissance, mais de nombreux phytochimiques, comme le lycopène dans les tomates et les caroténoïdes dans les carottes, peuvent aussi nous protéger contre de nombreux maux. Il y a même un groupe de phytochimiques appelés indoles (présents dans les légumes crucifères, comme le chou et le brocoli) qui stimulent les enzymes pour rendre l’œstrogène moins efficace – un avantage si vous aspirez à plus de masse. Agissant en tant qu’antioxydants, les phytochimiques aident également à la réparation musculaire post-entraînement.

2 – Prendre de la masse

Les légumes sont souvent négligés dans la nutrition du culturisme. Les légumes peuvent ralentir la digestion, ce qui aide à réguler le taux de sucre dans le sang. Les pics de sucre dans le sang mal chronométrés (qui proviennent souvent de la consommation d’aliments riches en glucides et pauvres en fibres alimentaires comme le pain blanc) favorisent le stockage des graisses, et les chutes soudaines peuvent causer des « accidents » énergétiques, ce qui rend moins probable que vous lèverez des poids à la salle. Ajoutez des légumes à votre sauté du midi et vous pourriez dire adieu à ces coups de mou. Vous aurez également tendance à manger moins parce que les légumes hypocaloriques à haute teneur en fibres prennent de la place dans l’estomac et libèrent des produits chimiques qui incitent le cerveau à couper l’appétit. Et n’oubliez pas qu’en améliorant la digestion, les fibres végétales peuvent favoriser l’absorption des vitamines, des minéraux et des acides aminés dont vos muscles ont besoin pour poursuivre leur croissance.

3 – Brûler

Les légumes sont un « aliment gratuit » avec une très faible densité calorique. Vous pouvez ainsi en manger des quantités presque illimitées tout en continuant à brûler des graisses. Cette indulgence maigre est due à un caprice biochimique que seuls les légumes (à l’exception des légumes plus riches en amidon comme le maïs et les betteraves) apprécient – l’organisme utilise presque autant de calories pour digérer les légumes qu’ils en contiennent. Les calories restantes n’ont même pas la moindre chance d’être stockées dans une cellule adipeuse.

Matthew G. Kadey