C’est bien beau les vacances, mais vient le moment où il faut retourner au charbon. Si la rentrée est pour vous synonyme de recherche d’emploi, voici quelques conseils pour que votre entretien d’embauche soit un succès !

1. L’habillement
L’habit ne fait pas le moine, mais il reste tout de même l’élément décisif de la première impression que vous laisserez à votre futur employeur. Mettez donc toutes les chances de votre côté en ne boycottant pas le costume. Même si cela froisse votre côté rebelle, le costume est considéré comme une marque de respect par votre interlocuteur. D’ailleurs, en prime, optez pour la cravate, car son absence interpelle la plupart des recruteurs. Sauf si vous vous sentez assez à l’aise pour assumer un
style décontracté.

2. L’apparence
Sorte de miroir de l’âme, votre apparence physique, encore plus que l’habillement, reflète aux yeux du futur employeur une grande part de votre personnalité. Or si la mode est de plus en plus tolérante avec la barbe là où, il y a encore quelques années, il fallait être rasé de près, n’oubliez pas que celle-ci doit être soignée. De même pour la coupe de cheveux : peu importe sa longueur pourvu que vous n’ayez pas l’air négligé ou de sortir de La Planète des singes.

3. Les gestes
Il est normal d’être nerveux lors d’un entretien d’embauche, et les recruteurs ne vous en tiendront pas rigueur, sauf si vous tremblez ou gesticulez sans arrêt. Si c’est le cas, tenez-vous éventuellement les mains ou prenez des notes pour vous donner une contenance.

4. La position
Une fois invité à vous asseoir, vous voilà prêt pour l’épreuve dite « du fauteuil ». Si vous ne devez pas paraître trop mal à l’aise (en vous tenant raide comme un piquet au bord de celui-ci), vous ne devez pas non plus faire comme à la maison en vous affalant ou, carrément, en vous balançant.

5. Le regard
Élément primordial de votre mode de communication, votre regard crée une connexion avec le recruteur. Même si vous êtes intimidé, regardez toujours votre futur employeur droit dans les yeux. Évitez de regarder vos pieds, vos notes ou votre montre. Votre interlocuteur n’a pas envie d’embaucher Rain Man.

6. La question fatidique
Ultime astuce retorse des recruteurs, le fameux « Avez-vous des questions ? » posé en fin d’entretien. Là encore, le naturel prime. Plutôt que de poser une question inutile, il vaut mieux se taire pour ne pas gâcher tout le rendez-vous. Et si vraiment vous le sentez, posez des questions sur la prochaine étape du recrutement ou les prestations salariales, mais sans paraître trop arrogant.

[box type= »shadow » ]LES CONSEILS DU PRO
Damien Martin, chargé de ressources humaines chez Tarkett Sports, revêtements de sol et surfaces sportives.

« S’il faut se replacer dans le formalisme de l’entretien, avec tous les codes que ça comporte, celui-ci est avant tout un ressenti global. Quelqu’un qui est timide mais qui a de très bonnes valeurs et un discours franc, qui est très cohérent dans son parcours et qui se demande s’il a fait le bon choix, on va le choisir en fonction du feeling qu’on a avec sa personnalité. Mais la règle d’or, c’est de ne surtout pas pipoter, car ça se sent très vite, et ça énerve. Les recruteurs voient énormément de candidats, ils n’aiment donc pas trop perdre leur temps. »[/box]

———————————

Et pour garder la forme :
– Devenez triathlète
– Augmentez la puissance de vos jambes
– Un dos de crawler