Régime cétogène
© iStock

Nous tordons le cou à certains des plus gros mythes sur le régime cétogène pour que vous puissiez déterminer ce qui est bon pour vous.

8 mythes sur le régime cétogène

On parle beaucoup du régime cétogène et il est difficile de faire la différence entre les faits et la fiction. Le régime cétogène est un régime riche en graisses saines et faible en glucides pour stimuler la cétose (un processus dans le corps qui utilise le gras comme énergie). Cette énergie est plus connue sous le nom de cétone. Elle devient la principale source d’énergie du corps lors d’un régime cétogène. Lorsque notre corps entre dans un état cétogène, cela signifie que nous avons créé une situation de brûlage de graisse idéale permettant une perte de poids et une myriade d’autres avantages pour la santé. Pour entrer dans cet état, il est important de déchiffrer le vrai du faux.

Mythe 1 : il n’y a aucune science derrière ce régime

Les faits : plusieurs études ont été menées sur le régime cétogène car il a été créé pour des patients qui souffrent d’épilepsie. En effet, les grandes quantités de graisses contenues dans ce régime aident à contrôler les crises. De plus, il a été prouvé que ce régime aidait à maintenir son poids et à réguler les effets secondaires chez les individus à la pression artérielle élevée et chez ceux atteints d’Alzheimer, d’hypertrophie ou d’obésité.

Mythe 2 : c’est un régime riche en graisse et en protéines

Les faits : le régime cétogène n’est pas qu’une question de graisse et de protéines. Le dosage de ces macro-nutriments varie d’une personne à une autre en fonction du poids qu’elle souhaite atteindre et de ses objectifs sportifs. Ce qui est courant, c’est d’avoir beaucoup de graisse, une quantité modérée de protéines et peu de glucides (5 à 10% de glucides, 70 à 75% de graisse et 20 à 25% de protéines).

Mythe 3 : vous pouvez manger n’importe quel type de graisse

Les faits : les graisses saines sont très recommandées lors d’un régime cétogène. Tout comme pour un régime équilibré, il vaut mieux éviter les graisses saturées et trans. Consommez des aliments organiques, qui contiennent de l’huile d’olive vierge, qui sont nourris à l’herbe ou dans les champs et qui ne contiennent aucun ingrédient dont le nom est difficile à prononcer (un signe indiquant que l’ingrédient est transformé).

Astuce : espacez la quantité de graisse que vous allez ingérer dans la journée pour éviter tout inconfort gastrique.

Mythe 4 : le seul avantage, c’est la perte de poids

Les faits : vous ne verrez pas seulement votre poids diminuer sur la balance, vous remarquerez aussi une augmentation de votre concentration. Le régime cétogène vous aide à réguler vos taux hormonaux, à stabiliser votre glycémie et à améliorer la santé de votre système digestif. Des recherches sont en cours sur les avantages que pourrait présenter ce régime aux patients atteints d’un cancer.

Mythe 5 : il n’est pas recommandé de s’entraîner

Les faits : faites de l’exercice ! Au début du régime, vous vous sentirez un peu fatigué, mais ce n’est pas une excuse pour arrêter de vous entraîner. Votre corps est en train de chercher une source d’énergie. Pour tirer le maximum de vos entraînements, assurez-vous de manger assez et laissez-vous le temps de récupérer. Vous remarquerez aussi qu’il vous faut plus de glucides pour vous entraîner. Augmenter votre apport en glucides n’est pas un problème lors des jours d’entraînement (écoutez votre corps). 

Mythe 6 : la cétose et l’acidocétose sont le même phénomène

Les faits : ce sont deux choses différentes. L’acidocétose est une complication diabétique dangereuse qui survient lorsque le corps crée trop de cétones dans le sang. Il est important de noter que cela n’arrive que chez les diabétiques ou chez les individus aux antécédents de dysfonctionnement métabolique. En ce qui concerne la cétose, c’est un état métabolique qui survient lorsque nous limitons notre apport en glucides et que nous augmentons notre absorption de graisse en changeant tout simplement de source d’énergie.

Mythe 7 : vous vous sentirez toujours fatigué

Les faits : vous vous sentirez probablement fatigué lors de la période d’ajustement au régime, mais cela ne durera pas longtemps. La fatigue est souvent associée à la « grippe cétogène », mais tout le monde n’en fait pas l’expérience. Si c’est cependant le cas lors de la phase d’ajustement au régime, cela ne dure pas plus d’une semaine. 

Mythe 8 : c’est un régime sur le court terme

Les faits : la durée du régime dépend de vos besoins et de vos objectifs. Généralement, c’est entre deux et trois mois. Revenir à un régime alimentaire normal prend ensuite quelques semaines.

 

Traduit par Mélanie Geffroy