©iStock

Le café ne fait pas que vous donner de l’énergie

Un peu de café le matin peut être aussi essentiel pour une journée productive qu’une heure à la salle de sport. Cependant, cette tasse de café ne fonctionne pas forcément toujours à votre avantage. Une étude de 2011 publiée dans le Journal of Applied Social Psychology a démontré que contrairement aux croyances des accros à la caféine, le café peut diminuer votre confiance en vous et votre concentration lors de situations durant lesquelles la pression est importante.

Cela ne veut cependant pas dire que vous devez laisser tomber Starbucks. Comme le prouvent de nombreuses études, le café peut être un stimulant efficace quand il est utilisé de la bonne façon et peut avoir des avantages sur vos performances en-dehors du bureau. Lisez cet article pour découvrir neuf choses que le café apporte à votre corps et comment l’utiliser au mieux pour en retirer le plus de bénéfices possible.

1 – Le café repousse le cancer

Auparavant considéré comme un possible cancérigène, l’Organisation mondiale de la santé a affirmé dans une déclaration qu’il n’y avait aucun lien entre le café et un plus grand risque de souffrir du cancer. Après avoir passé en revue plus de 1000 éléments de recherche, l’organisation a déclaré que plusieurs études estimaient que le risque de cancer du foie était diminué de 15% avec chaque tasse de café consommée par jour.

2 – Le café aide à éviter les dommages causés au foie par l’alcool

Boire du café peut aider votre foie à être à nouveau en bonne santé. Pour être plus précis, selon un regroupement de neuf études, boire du café peut vous aider à réduire les dommages causés au foie par l’abus d’alcool. Les chercheurs ont suivi plus de 430000 participants et ont découvert que boire deux tasses de café supplémentaires par jour était lié à une baisse de 44% des risques de développer une cirrhose du foie. Dans toutes les études sauf une, le risque de cirrhose diminuait à mesure que la consommation de café augmentait. Une tasse de café par jour était liée à une diminution de 22% du risque de cirrhose. Deux tasses de café étaient quant à elles associées à une diminution de ce risque de 43%, trois tasses à une diminution de 57% et quatre tasses à une diminution de 65%.

3 – Le café brûle du gras

Ce boost d’énergie que vous obtenez juste après avoir bu une tasse de café ? Il fait bien plus de choses que vous réveiller. Il réveille aussi votre métabolisme. Une étude menée en 2013 et publiée dans Nutrition and Metabolism a démontré qu’ingérer de la caféine avant une activité physique vous permettait de brûler plus de graisse et non de l’énergie. Buvez du café et concentrez-vous sur des mouvements qui vous permettent de brûler de la graisse lors de la première partie de votre séance d’entraînements pour récolter le maximum de bénéfices.

4 – Le café vous aide à récupérer plus rapidement

Il existe une sensation indéniable de fierté et de satisfaction quand vos muscles vous font mal suite à une séance d’entraînements intense. Cependant, lorsque la douleur entrave votre prochaine session d’entraînements, cela peut dérégler tout votre emploi du temps sportif. Une étude de 2013 publiée dans le Journal of Strength Conditioning and Research a démontré que les courbatures étaient grandement réduites à la suite d’entraînements de force chez les participants qui ingéraient de la caféine une heure avant de soulever des poids.

5 – Le café booste votre endurance

Les athlètes d’endurance cherchent toujours à améliorer leurs performances. Deux études menées en 2013 ont démontré que le café pouvait vous aider à vous entraîner plus intensément et plus longtemps. Des études menées au Royaume-Uni ont démontré que les triathlètes qui buvaient une tasse de café avant une séance d’entraînements avaient des temps de performance plus courts de 5%. Une étude menée par l’Université de Rhode Island a elle démontré que les athlètes qui buvaient de la caféine pouvaient faire plus de répétitions lors d’exercices de force.

6 – Le café améliore la mémoire

Ce serait bien de pouvoir se rappeler d’une conversation ou d’événements avec plus de détails, non ? Vous pourriez gérer chaque présentation au bureau. Bonne nouvelle ! Une étude menée en 2014 a démontré que le café pouvait vous aider. Des recherches menées à l’Université Johns Hopkins ont démontré que la caféine améliorait la capacité du cerveau à créer de la mémoire à long terme. Les effets durent plus de 24h. Consommer 200mg ou une tasse de café fort par jour peut générer une mémoire plus importante.

7 – Le café fortifie votre ADN

Les antioxydants vous permettent notamment de prendre soin de votre peau et de lutter contre le cancer. Les grains de café en sont bourrés. Selon une étude menée par l’Université de Scranton, le café est la première source d’antioxydants dans le régime alimentaire d’un américain. C’est plus que les fruits et les légumes combinés. Préférez le café (même le décaféiné) à votre soda pour fortifier votre ADN et pour lutter contre les radicaux libres qui peuvent causer le cancer, la maladie d’Alzheimer et les maladies cardiaques.

8 – Le café bannit le blues

Selon des recherches menées par la School of Public Health d’Harvard, les effets du café sur votre humeur durent plus longtemps que l’en-cas que vous prenez l’après-midi. Une étude menée en 2013 a démontré que boire du café caféiné agissait comme antidépresseur et diminuait beaucoup le risque de tendances suicidaires. Buvez entre deux et quatre tasses de café pour récolter les bénéfices sur votre humeur.

9 – Le café vous rend meilleur au lit

La caféine augmente vos taux d’adrénaline, ce qui fait bien plus qu’augmenter vos paramètres physiques. Des recherches menées par l’Université de McKendree ont démontré l’existence d’une collaboration positive entre les taux d’adrénaline et l’attraction (c’est-à-dire une plus grande alchimie au lit). Ne buvez cependant pas plus d’une tasse de café par jour pour maximiser cet avantage. Une trop grande quantité de caféine peut avoir l’effet inverse en augmentant votre anxiété et en diminuant votre libido.

Par Macaela Mackenzie / Traduit par Mélanie Geffroy