alcool
© iStock

Une nouvelle étude menée par l’Université de Cambridge a démontré que consommer plus de cinq boissons par semaine pouvait diminuer votre espérance de vie.

Pendant des années, des études ont indiqué qu’une consommation modérée d’ alcool n’était pas mauvaise pour la santé. Cela peut même être bénéfique et diminuer le risque de souffrir de maladie cardiaque, de diabète, d’AVC et de mort due à des causes cardiovasculaires. Selon les études en question, une consommation « modérée » équivaut à 14 boissons par semaine. Cependant, cette nouvelle étude suggère que même 7 boissons peuvent augmenter votre risque de souffrir de maladies cardiaques ou de problèmes de circulation sanguine.

Les études précédentes ont été menées sur des individus qui n’avaient jamais consommé d’alcool ainsi que sur d’anciens alcooliques et sur des personnes qui s’abstiennent de boire en raison de problèmes de santé. Cette étude s’est, elle, concentrée uniquement sur des individus qui consommaient de l’alcool.

Sa publication intervient en même temps qu’une nouvelle politique sur la consommation d’alcool au Royaume-Uni. Cette dernière a été rabaissée pour atteindre environ six pintes de bière ou six verres de vin par semaine.

Les chercheurs ont comparé la santé générale et les habitudes de consommation d’alcool d’environ 600 000 personnes de 19 pays à travers le monde. Les participants ont été interrogés sur leur consommation d’alcool. Aucune conclusion solide n’a cependant pu être établie sur les causes et effets car il s’agissait de données d’observation.

10 verres d’alcool vous fait perdre une à deux années

Les chercheurs ont établi le plafond acceptable d’alcool à cinq verres par semaine (ce qui correspond à cinq pintes d’une bière à 4% d’alcool ou à cinq verres de 175ml de vin à 13% d’alcool). Tout verre en plus diminue votre espérance de vie en augmentant votre risque de souffrir d’AVC, d’anévrisme fatal, d’insuffisance cardiaque ou de problèmes entraînant la mort.

Boire 10 verres ou plus par semaine vous fait perdre une à deux année(s) d’espérance de vie. En boire 18 ou plus par semaine vous en fait perdre quatre à cinq. On continue?

Les chercheurs pensent que les effets de l’alcool sur la pression sanguine et sur le cholestérol sont désastreux pour votre santé cardiaque. Ils ont cependant démontré que certaines liqueurs, certaines bières et certains vins diminuaient le risque d’attaques cardiaques non mortelles. Il faut malgré tout faire attention.

« La consommation d’alcool est associée à un risque légèrement moins élevé d’attaques cardiaques non mortelles, mais il faut prendre en compte le risque plus élevé de souffrir d’autres maladies cardiovasculaires graves (et potentiellement mortelles) », a déclaré Angela Wood, auteur principale de l’étude, dans un communiqué de presse.

Des résultats qui, on l’espère, vous feront réfléchir à votre consommation d’alcool.

 

Traduit par Mélanie Geffroy