©iStock

Ayez un cerveau en meilleure santé en réalisant des exercices aérobies

Des recherches ont démontré que le cerveau pouvait profiter des avantages de l’activité aérobie au long terme

La plupart d’entre nous consacre du temps et de l’énergie à la salle de sport car nous voulons avoir des muscles plus développés, une présence plus imposante et être plus attirant. C’est une bonne chose, mais assurez-vous de réaliser également des exercices aérobies. Il a été démontré que ces exercices permettaient de garder le cerveau en bonne santé à mesure que vous vieillissez. Une nouvelle étude affirme qu’ils renforcent la mémoire et aident à éviter les maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer et la démence.

Ces recherches, publiées dans le magazine NeuroImage, ont été menées par des scientifiques de l’Université occidentale de Sydney en Australie et de l’Université de Manchester au Royaume-Uni. Les chercheurs ont épluché 14 études qui analysaient le cerveau de 700 individus avant et après des exercices aérobies comme les tours, la marche et la course sur un tapis de course. Les participants étaient âgés de 24 à 76 ans. Ils devaient s’exercer sur des périodes allant de 3 à 24 mois et réaliser deux à cinq sessions par semaine.

Les résultats ont démontré que la région gauche de l’hippocampe, une partie du cerveau chargée du stockage de la mémoire et de la mémoire spatiale, était bien plus importante chez les sportifs ayant réalisé des exercices aérobies.

« Quand vous faites du sport, vous produisez un composé chimique appelé le facteur neurotrophique dérivé du cerveau qui aide à éviter le déclin lié à l’âge en réduisant la déterioration du cerveau, a déclaré l’auteur principal de l’étude de l’Institut National de Médecine Complémentaire à l’Université occidentale de Sydney. Nos données ont démontré que, plutôt qu’augmenter la taille de l’hippocampe, les principaux « avantages pour le cerveau » sont dus aux exercices aérobies qui ralentissent la détérioration du cerveau. En d’autres termes, les exercices peuvent servir de programme de maintenance pour le cerveau ».

Par Adam Bible / Traduit par Mélanie Geffroy