Il se peut que vous croyiez être un pro du barbecue, mais ces gaffes fréquentes pourraient vous envoyer aux urgences

Les barbecues par temps chaud devraient être des occasions pour lesquelles on en devrait pas avoir besoin de faire très attention. Vous devriez être en short de bain, une bière à la main et porter un toast à une saison propice aux barbecues. Vous ne devriez pas vous ruer vers la salle de bain, ou pire, vers l’hôpital avec une intoxication alimentaire parce que vous n’avez pas cuit votre burger jusqu’au bout.

Griller peut sembler être la forme de cuisson la plus simple : il suffit de déposer la viande, de la laisser cuire un petit moment, de la retourner et de recommencer. Mais il peut y avoir certains défauts dans vos talents culinaires et l’entretien du barbecue qui pourraient être dangereux. Nous avons exposé les trois erreurs les plus communes (et potentiellement mortelles) pour que vous puissiez utiliser votre barbecue en toute confiance cette année.

1. Des poils dans vos burgers

Vous utilisez probablement une brosse métallique pour nettoyer les grilles de votre barbecue. Mais vous n’avez probablement pas réalisé que les poils de cette brosse pouvaient s’y coincer, se nicher dans votre nourriture et finir dans votre bouche, ou pire, dans votre estomac.

Vous pensez qu’avoir un poil de brosse métallique dans votre burger n’arrive qu’une fois sur un million, mais des chercheurs de l’American Academy of Otolaryngology Head and Neck Surgery ont affirmé qu’entre 2002 et 2014, environ 1 698 cas ont été signalés et des blessures dues à l’ingestion de poils ont parfois nécessité une opération. La plupart du temps, ces personnes ont souffert de blessures à la bouche, à la gorge et aux amygdales. Mais des blessures à l’œsophage, à la tête, au cou et à l’abdomen ont également été signalées.

Ce qu’il faut faire : Nettoyez vos grilles plus souvent et examinez vos brosses avant chaque utilisation. Jetez-les si vous remarquez des poils prêts à tomber. Essayez des méthodes de nettoyage alternatives comme celle-ci : chauffez les grilles et utilisez une paire de pinces pour enlever le charbon de bois avec une boule de papier d’aluminium.

2. La viande noire et carbonisée

Quand vous faites griller de la viande, vous cherchez probablement à avoir des marques de brûlure sur votre poulet et sur vos steaks. Le problème, selon le National Cancer Institute, c’est que trop brûler de la viande, de la volaille ou du poisson forme des composés appelés aminés hétérocycliques et hydrocarbures polycycliques aromatiques. Des recherches ont montré que ces composés sont mutagènes, ce qui veut dire qu’ils causent des changements dans votre ADN qui peuvent augmenter vos risques de cancer.
Selon le National Cancer Institute, les aminés hétérocycliques apparaissent lorsque des acides aminés, des sucres et de la créatine dans la viande réagissent à de hautes températures. Les hydrocarbures polycycliques aromatiques, quant à eux, se forment lorsque la graisse et les jus de la viande grillée gouttent sur un feu en plein air. Les flammes lancent alors des produits chimiques sur la viande. Les hydrocarbures polycycliques aromatiques peuvent aussi se former lorsque la viande est fumée.

Ce qu’il faut faire : Vous n’avez pas besoin d’éviter le barbecue. La saison bat son plein après tout ! Évitez seulement de brûler votre viande, lubrifiez vos grilles avec de l’huile pour empêcher les morceaux brûlés de s’attacher à votre viande, grillez à température plus basse et nettoyez vos grilles après chaque utilisation. Selon des recherches menées à l’université de l’Arkansas, vous pouvez aussi utiliser des marinades spécifiques pour réduire les aminés hétérocycliques. Choisissez une marinade qui contient du romarin, du thym, de l’origan et/ou du persil, des herbes de la même famille que la menthe qui aident à réduire les effets nocifs.Vous pouvez même ajouter les herbes et les épices directement à ce que vous cuisinez, comme le steak haché.

3. La viande pas assez cuite

Oui, vous voulez que vos grilles soient chaudes quand vous y déposez votre poulet, mais si la température est trop élevée, vous allez cramer la peau avant que la viande n’ait une chance de cuire. Vous augmentez sérieusement votre risque d’intoxication alimentaire et de salmonelle. Selon le département de l’Agriculture des États-Unis, pour la volaille, il est nécessaire de laisser la viande arriver à une température interne de 75°C. Cela réduit déjà bien votre risque d’intoxication alimentaire, mais si vous passez à l’étape supplémentaire (nécessaire) qui est de laisser la viande reposer pendant 10 minutes, vous diminuerez le risque encore plus. Pendant ces 10 minutes, soit la température reste la même, soit elle continue d’augmenter, détruisant tous les germes et bactéries nocifs.

Ce qu’il faut faire : Utilisez toujours un thermomètre à viande quand vous faites des grillades et coupez votre viande pour voir si elle est entièrement cuite avant de la consommer.