Bière pour récupérer après l'entraînement
© iStock

Et si boire de la bière pouvait aider à récupérer après l’entraînement ? Une idée pas si folle que ça. Et surtout, une nouvelle qui va ravir les amoureux de sport, et de bière !

Comment peut-elle agir sur la récupération ?

Lorsque l’on s’entraîne, l’organisme perd certains composants clé. On élimine du fluide et des électrolytes par la transpiration. Les taux de glucides et protéines baissent également dès lors que l’on met les muscles au travail. Donc, après un entraînement, il faut absolument que l’organisme réintègre ce qu’il a perdu pour bien récupérer.

C’est là que les boissons énergétiques sont utiles. Elles sont riches en glucides, sodium, et toutes sortes de nutriments dédiés à aider l’organisme à se réhydrater et retrouver de l’énergie durant et après l’effort. Et grande nouvelle, la bière pourrait elle aussi avoir les mêmes propriétés, pour peu qu’elle ait une formule adaptée.

Une formule dédiée à la récupération

C’est sur la formulation d’une bière « sportive » qu’a travaillé le Docteur Ben Desbrow, nutritionniste du sport à l’Université de Griffith en Australie. « La bière contient trop peu de glucides et l’électrolytes pour aider l’organisme à récupérer après l’effort, » explique-t-il. Mais plusieurs chercheurs dont Desbrow ont expérimenté de nouvelles formules de bière. L’idée est de conférer à la bière les mêmes propriétés qu’une boisson énergisante, sans l’effet déshydratant de l’alcool.

Un premier pas vers la bière sportive

Une étude publiée en décembre dernier affirme que la modification de la teneur en électrolytes peut diminuer l’effet déshydratant de l’alcool. Une première étape dans l’avènement possible de la bière comme boisson sportive. Aussi, en abaissant le taux d’alcool de 2.3% et en ajoutant du sel, les chercheurs ont remarqué que leur échantillon hydrate mieux les athlètes qu’une bière classique.

Les bienfaits connus de la bière

« Comme la bière est une boisson à base de plantes – hormis l’eau, ses ingrédients clés sont l’orge, le houblon et la levure – elle contient une panoplie naturelle de nutriments que l’on ne retrouve pas dans les boissons énergisantes, » précise Desbrow. « Une bière bien formulée ne vous fera pas plus de mal qu’une boisson énergisante que l’on trouve dans le commerce. » En fait, elle vous fera même plus de bien grâce à des composants naturels comme les polyphénols. De plus, les plantes utilisées pour fabriquer la bière ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

L’étude de terrain

Des chercheurs ont abreuvé des coureurs trois semaines avant et deux semaines après un marathon avec de la bière sans alcool, non modifiée outre mesure. Les coureurs ont été moins sujets aux infections respiratoires et au rhume. C’est plutôt une bonne nouvelle non ? Mais il y a un mais. En effet, l’alcool peut impacter la synthèse des protéines qui permet aux muscles de se réparer après l’exercice. Pour que la bière devienne un jour une boisson de récupération largement utilisée, il faudra donc qu’elle passe par un petit dégraissage au niveau alcool…

D’ici quelques temps, il se pourrait donc que quelques marques de bières sportives s’invitent au rayon des boissons énergétiques. Les amoureux de la bière aimeront-ils assez son goût pour l’apprécier même sans alcool ? Une affaire à suivre.