L'entrainement de black panther
© Marvel Studios 2018

Black Panther a brisé le moule de Marvel de différentes manières, mais ce qui fait notamment sa signature, ce sont les scènes d’actions orchestrées de main de maître. Sûrement parce que l’acteur principal, Chadwick Boseman, n’est pas un novice en arts martiaux, les scènes sont plus soignées et plus rapides que la plupart des scènes d’actions traditionnelles.

« Certains acteurs comptent sur les astuces utilisées lors du tournage et sur la post-production, affirme Marrese Crump, expert en arts martiaux, mais il existe une intelligence spatiale que l’on acquiert en s’entraînant et en étudiant les arts martiaux pendant des années « . Depuis ses sept ans, Crump étudie de nombreuses techniques, de la boxe thaïlandaise au taekwondo en passant par la capoeira, et a remporté plusieurs ceintures noires. Il est également le seul protégé américain du défunt Maître Panna Rittikrai qui a chorégraphié le légendaire film Ong-Bak sorti en 2003.

Alors que le sensei de Boseman, le Grand Maître Bill McCloud, était à la recherche de quelqu’un avec qui son élève pourrait s’entraîner pour améliorer sa technique, il a su que Crump était l’homme qu’il lui fallait. Non seulement il a aidé Boseman lors de ses scènes dans Black Panther, mais il est également devenu un atout inestimable pour l’équipe de cascadeurs et pour Ryan Coogler, le réalisateur du film. Men’s Fitness s’est entretenu avec Crump au sujet de sa collaboration avec Boseman pour créer le style de combat de Black Panther.

Vous souvenez-vous de votre première rencontre avec Chadwick ?

J’ai l’impression que c’était il y a une éternité. Le Grand Maître McCloud, qui est à l’origine de notre rencontre, nous a tout d’abord mis en relation par téléphone. C’était avant que la pré-production de Black Panther ne commence et il m’a demandé si je voulais bien lui enseigner les arts martiaux. Je savais qu’on allait bien s’entendre. Je savais également que ce film allait entrer dans l’histoire. Il n’y avait donc aucune raison que je refuse.

#Training #Flow #BlackPanther #WakandaForever

A post shared by Marrese Crump (@marresecrump) on

Comment avez-vous commencé à travailler ensemble ?

L’une des premières discussions que j’ai eues avec lui était de lui faire comprendre que je lui apprendrais les arts martiaux seulement s’il venait en Floride, là où j’étais, parce que je savais que ce serait difficile si on s’installait à Hollywood entourés de tout ce boucan. J’ai eu de la chance que son grand maître de Brooklyn, que je respecte sincèrement, lui ait déjà appris un tas de choses. Nous avons commencé nos sessions et nous avons immédiatement ressenti une très grande énergie entre nous.

Comment a commencé l’entraînement ?

J’ai eu la chance d’étudier avec Maître Panna Rittikrai qui avait entraîné Tony Jaa. J’ai utilisé les principes que j’avais appris avec lui pour établir les bases de ce que j’ai fait avec Chadwick. On a commencé par l’état d’esprit. On devait avoir la bonne énergie et les bonnes vibrations. Chadwick avait déjà en tête ce que c’était que d’être un roi et un combattant, mais on a retravaillé là-dessus ensemble.

Quelles techniques peut-on voir dans le style de combat de Black Panther ?

Sur Internet, il y a une vidéo de Chadwick en train de faire un exercice d’arts martiaux philippins avec des couteaux. Après avoir vu cette vidéo, les gens ont commencé à demander si on faisait des arts martiaux philippins. C’était le cas, évidemment, mais on a aussi fait de la boxe thaïlandaise, de la capoeira et d’autres arts martiaux. Il devait tous les connaître. Beaucoup de films d’action ne se basent que sur un certain style et tous les combats se ressemblent. Quand on sait qui est T’Challa, qui est le personnage (le maître de tout un peuple), on ne peut pas faire ça. On voulait apporter une certaine liberté dans les combats qui montre à quel point T’Challa est capable de s’adapter.

Lorsque le tournage a commencé, comment avez-vous collaboré avec le reste de l’équipe ?

L’équipe de cascadeurs de Marvel a expliqué ce qu’elle voulait dans les scènes. C’était bien sûr très impressionnant. Puisque j’étais sur le tournage avec Chadwick et que j’avais une expérience unique en matière de films d’action, j’ai pu apporter mon aide sur certains éléments d’action. Je suis content d’avoir pu dire ce que je pensais à Ryan Coogler et aux coordinateurs des cascades. C’était vraiment un travail d’équipe.

On a vu quelques photos de vous et Chadwick en costume de Black Panther en train de travailler. Sur quoi travailliez-vous ?

Je ne vous dirai pas sur quoi on travaillait sur cette photo en particulier. [Rires]. Un certain niveau de développement personnel provient des arts martiaux et ce genre de chose doit rester personnel. Disons que c’était un exercice sur la notion de sensibilité.

On dirait que vous ne nous dites pas tout.

[Rires.] Disons simplement que Chadwick est un vrai athlète et ce qu’il sait m’impressionne. Le truc, c’est que vous ne voyez pas tout dans le film. Il est capable de bien plus de choses. Il peut faire plus.

Pour quelqu’un qui veut s’initier aux arts martiaux, par où conseillez-vous de commencer ?

C’est une façon formidable d’entraîner son corps et son esprit. Je dis toujours que les gens devraient trouver l’art qui les fait devenir meilleurs. Même si ce ne sont pas les arts martiaux. C’est peut-être la méditation. Personnellement, j’enseigne le To-Shin Do, une adaptation moderne du Ninjutsu, que j’ai également appris à Chadwick. J’aime l’enseigner parce que ça me donne l’opportunité d’offrir toute mon expérience en matière d’arts martiaux. Je pense que c’est très bien si vos actions apportent quelque chose non seulement à vous-même, mais aussi à votre communauté.

Comment s’entraîner comme Black Panther

« L’une des techniques que nous avons utilisées pour créer le style de Black Panther, c’est la capoeira », déclare Crump. Il nous montre ici un mouvement de capoeira qui associe plusieurs exercices de conditionnement.

 

Traduit par Mélanie Geffroy