©iStock

D’après une étude récente, une petite quantité d’alcool quotidiennement peut améliorer la fonction cérébrale et réduire au minimum le risque de démence

Les pensées des chercheurs et les études sur la consommation quotidienne d’alcool ont récemment oscillé entre être bon ou mauvais pour vous. Mais boire de faibles niveaux d’alcool chaque jour peut garder votre cerveau libéré des protéines nocives associées à la démence, selon une nouvelle étude publiée dans le journal Scientific Report.

La recherche, qui a été effectuée sur des souris, a comparé l’exposition aiguë et chronique que l’alcool à dans leur cerveau ; elle a révélé que pour des niveaux élevés sur une longue période, il y avait une inflammation élevée et une altération des facultés cognitives et motrices. Mais chez ceux qui avaient de faibles niveaux – l’équivalent d’environ 2,5 verres par jour – ils y avaient moins d’inflammation et un cerveau plus propre, avec des quantités plus élevées de liquide rachidien résiduaire, ainsi qu’une fonction cérébrale et un contrôle moteur comparables à ceux des souris témoins.

« Des études ont montré que la consommation faible à modérée d’alcool est associée à un risque moindre de démence, alors que la consommation excessive d’alcool pendant de nombreuses années augmente le risque de déclin cognitif « , a déclaré Maiken Nedergaard, co-directrice du Center for Translational Neuromedicine à l’Université de Rochester Medical Center. « Cette étude pourrait aider à expliquer pourquoi cela se produit. Plus précisément, de faibles doses d’alcool semblent améliorer la santé globale du cerveau. »

Adam Bible