©iStock

Chemise : un col, un style, une occasion

Un col cassé sans noeud papillon ? Ok. Un col américain (boutonné) et une cravate ? Erreur ! Apprenez donc à bien choisir votre chemise

Le col italien

italienCe col très évasé avec pointes divergentes, moins habillé que le col classique ou le col anglais, se porte toujours avec une cravate (pas de noeud papillon). Avec un double noeud pour occuper l’espace.

À quelle occasion ? Ce col est celui des « travailleurs-qui-doivent-porter-une-cravate-au-boulot ». Du coup, on en trouve à tous les prix.

 

 

 

 

 

Le col classique

classiqueLe col anglais est un col pointu qui « pique » vers le bas. Il exige un noeud de cravate petit et serré ; genre noeud simple. Avec une cravate fine, les chemises imprimées (petits, les imprimés) sont autorisées.

À quelle occasion ? Pour aller travailler, mais aussi pour sortir dans des endroits chics et hype.

 

 

 

Le col à plastron

plastronC’est la jumelle de la chemise à col cassé. Elle supporte cravate ou noeud papillon et fait partie de la famille des élégantes, des chemises un peu exceptionnelles.

À quelle occasion ? Festival de Cannes, baptême royal, mariage en Angleterre ! Avec un pantalon à coupe droite, de belles chaussures, au volant d’une Jaguar Type E… Rêvons un peu.

 

 

 

Le col cassé

casseLa chemise à col cassé est, à l’origine, celle qui se porte avec un noeud papillon (jamais de cravate) et une veste de smoking, pour une allure très chic et habillée. Elle possède parfois des poignets mousquetaire pour pouvoir porter des boutons de manchette.

À quelle occasion ? Pour un mariage très traditionnel et chic, ou une soirée de gala ! Avec une belle veste, et sans noeud papillon, pour démystifier la chose.

 

 

Le col américain

usInvention de la société américaine Brooks Brothers, cette chemise est celle que l’on portait dans les années 90, le vendredi, en mode décontracté, sans cravate et bouton ouvert.

À quelle occasion ? Pour un week-end en amoureux, si on ne veut pas paraître trop débraillé. Pour aller au resto entre potes, si l’on veut faire tomber la veste pour dîner.

 

 

 

Le col claudine

claudineÀ l’origine réservé au vestiaire féminin, le « Peter Pan collar » donne aux hommes qui osent le porter des airs de dandy. Apparu en France grâce aux marques The Kooples, Acne ou Carven, il est très élégant, mais réservé à un public plutôt jeune et averti ! Se porte seul ou accompagné d’une cravate ou d’un noeud papillon, fermé ou ouvert.

À quelle occasion ? Pour sortir, bosser et épater la galerie !

 

 

 

 

Valo Binjacar