Partir en vacances à deux est plus compliqué que prévu, et la fête de la couette que vous espériez pourrait bien se terminer en marathon de l’insulte. Pour éviter le cauchemar, apprenez à mieux communiquer à deux.

2 Tes qualités d’écoute, tu développeras
Commencez par vous-même. Tous les pompiers le savent : il faut d’abord se protéger soi-même pour être capable d’éteindre l’incendie. Vous ne devez pas ravaler vos critiques et faire comme si tout allait bien quand ce n’est pas le cas, car la frustration va s’accumuler et signer, un jour ou l’autre, l’arrêt de mort de votre couple. Pratiquez «l’auto-bienveillance». Dans la communication non violente, il s’agit d’effectuer un retour sur vous-même, de prendre quelques minutes pour analyser ce que vous ressentez et quels sont vos besoins. Vous éprouvez de l’agacement et de la colère ? Demandez-vous pourquoi, systématiquement, cherchez ce qui vous manque sans pour autant accuser quelqu’un. « L’attention que l’on se porte à soi-même nous apaise et nous permet d’accueillir plus facilement l’autre », décrypte Anne van Stappen. Votre empathie doit se tourner aussi vers elle. Écoutez-la. Lorsque vous vous disputez et qu’elle vous couvre de reproches, il faut essayer de surmonter votre propre ressentiment pour comprendre ce qui se cache derrière sa colère. «Prenez du recul et mettez-vous réellement à sa place », conseille le Dr Cudicio. Pourquoi est-elle insatisfaite ?
De quoi a-t-elle réellement besoin ? Tâchez de la comprendre sans la juger ni la critiquer.
Le simple fait d’écouter ce qu’elle a à dire contribuera déjà à l’apaiser. La frustration est à bannir des deux côtés du couple. S’il vous semble que votre moitié boude, que vous l’avez blessée mais qu’elle ne l’exprime pas, vous devez l’aider. D’abord parce que vous l’aimez, et ensuite parce que les femmes ont tendance à créer des listes mentales de griefs, que ces non-dits pourrissent la relation, et qu’elle finira par régler ses comptes un jour ou l’autre.
« Dites-lui que vous avez l’impression que quelque chose ne va pas, et que vous aimeriez en parler ensemble, propose le Dr Cudicio. Mais éviter les formules brutales, comme : “Qu’est-ce que tu as ?”».

POUR EN SAVOIR PLUS
Le jeu de cartes
Sagesse et puissance de la Communication non violente, d’Anne van Stappen, pour vous entraîner dans le train des vacances, et son Petit Cahier d’exercices de communication non violente.»

Le site internet
francophone de la CNV : nvc-europe.org/SPIP/

Le livre du maître, qui présente toute sa méthode de façon pratique et concrète : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), de Marshall B. Rosenberg.

Demain, nous verrons le dernier point !

——————

Et n’oubliez pas :
– Quand préservatif rime avec plaisir
– Nouveau danger pour le cœur
– Testez vos connaissances