Run Eco Team
Crédit photo Run Eco Team

Nicolas Lemonnier, osthéopathe, a lancé l’application Run Eco Team en janvier 2016, une plateforme dédiée au « plogging ». Ce concept importé de Suède vise à courir tout en ramassant les déchets rencontrés sur son chemin. Interview. 

Pouvez-vous nous expliquer le concept du Plogging ?

Nicolas Lemonnier: Cela vient du suédois, plocka upp, qui signifie ramasser. Les médias l’ont appelé comme ça depuis quelques mois. Nous avons lancé notre application en janvier 2016, Run Eco Team, avec le but de créer une communauté de gens qui avaient cette envie de courir en ramassant au minimum un déchet à chaque sortie. En favorisant la multiplication de ces évènements, que l’on peut pratiquer soit seul soit en groupe, petit à petit on arrive à nettoyer la planète.

Comment vous est venue l’idée de créer cette application ?

Je me suis mis à courir il y a deux ans et demi, et comme beaucoup de monde je postais des photos sur les réseaux sociaux jusqu’au jour où je me suis mis à ramasser des déchets et à les poster sur Facebook. Rapidement j’ai eu des interactions avec des gens qui faisaient la même chose, on a crée un groupe Facebook Run Eco Team et après ça, Mark Zuckerberg m’a contacté pour faire un film sur mon initiative qu’il a mis en ligne le soir de Noël 2016 et partagé avec 83 millions de personnes. Là, on est passé de 1 500 à 20 000 personnes dans 103 pays, maintenant on est 50 000 membres dans le monde et notre objectif c’est de multiplier les évènements, on est déjà à plus de 300 évènements dans le monde en un an et demi. Le but est de motiver chaque runner à faire ce geste au moins une fois par semaine.

Comment fonctionne l’application ?

C’est une application de running toute simple, vous la déclenchez au début de votre sortie et vous publiez une ou plusieurs photos des déchets que vous ramassez, en indiquant leur nombre, la propreté du parcours et un petit message, et cela se partage avec les utilisateurs. Certains organisent des courses avec des amis et des membres de la communauté Run Eco Team. Le but c’est aussi de partager un bon moment à plusieurs.

Peut-on mesurer l’impact de votre application sur l’environnement ?

Sur notre site il y a un compteur en temps réel, on est à plus de 1 800 kilomètres de chemins nettoyés et 15 493 déchets recyclés. Notre démarche est aujourd’hui reconnue par les institutions. Depuis deux semaines, on est une association d’intérêt général et en plus de Mark Zuckerberg, d’autres personnalités ont rejoint le mouvement comme Laury Thilleman, Alessandra Sublet, Stéphane Diagana ou encore Rim Ridane.

http://www.runecoteam.fr/home/