Développé couché au sol
© iStock

Le développé couché au sol, vous avez déjà essayé ? Et les bandes élastiques ? Cela ne vous dit rien non plus ? Alors lisez bien cet article pour tester cet exercice dès ce soir à la salle !

Les bandes élastiques, pour quoi faire ?

« La résistance, qu’elle soit induite par des bandes ou par des poids libres, crée la même tension dans les muscles », déclare Jennifer Romanelli, entraîneur personnel et co-propriétaire de Trooper Fitness à New York. En d’autres termes, votre corps ne fait pas la différence entre les deux. Cependant, en combinant ces deux formes de résistance, « vous garderez vos muscles sous une tension constante qui vous aidera à augmenter votre temps sous tension et donc votre potentiel d’hypertrophie et de gains musculaires». En effet, les bandes élastiques vous permettront de conserver de la tension même en fin de mouvement, là où les haltères n’exercent presque plus de tension sur vos muscles.

Comment faire cet exercice ?

Romanelli affirme que ce mouvement particulier est parfait pour terminer votre entraînement push car les bandes aident à garder la tension sur les pectoraux, sur les épaules et sur les triceps. « J’adore finir mes sessions d’entraînement avec des bandes. Ça fait travailler ma force sans danger et de façon efficace ». En étant au sol, travaillez la dernière phase d’un développé classique sur banc.

Entourez une longue bande élastique autour du milieu de votre dos en tenant les extrémités de celle-ci. Asseyez-vous au sol, les jambes droites devant vous. Prenez des haltères dans chaque main et allongez-vous. Il ne vous reste plus qu’à pousser !

 

Traduit par Mélanie Geffroy