Servez un mets de luxe, à faire rougir un cuistot de port !

RESTEZ VIVANT
Laissez tomber le homard surgelé. Une enzyme libérée à la mort du crustacé peut dégrader sa chair avec le temps.

ACHETEZ JEUNE
Préférez les petits homards d’environ 1 kg. Leur chair est plus douce que celle de leurs plus gros congénères. L’eau de l’aquarium doit être claire et le homard actif quand on l’en sort.

À LA VAPEUR
Ne faites pas bouillir le homard, vous satureriez la chair d’eau, ce qui la rend également plus difficile à retirer. Faites bouillir de l’eau dans une cocotte.
À l’aide de pinces, attrapez le homard derrière ses pinces. Posez-le sur l’égouttoir et fermez le couvercle. Faites cuire jusqu’à ce que le homard soit rouge vif, soit 20 minutes environ.

LAISSEZ SOUFFLER
Toujours avec les pinces, placez le homard sur une planche à découper et laissez refroidir 5 minutes. Comme les viandes, le homard devient plus juteux quand on le laisse reposer.

FAITES VOTRE AUTOCUISEUR.
Pas la peine d’acheter un cuiseur à homard, tout ce dont vous avez besoin se trouve déjà dans votre cuisine. Placez un égouttoir à l’envers dans une cocotte. Ajoutez quelques centimètres d’eau, en vous assurant qu’elle n’atteint pas le niveau du homard.

Mauvaise conscience ?
Vous vous inquiétez des « cris » que semble pousser le homard lorsque vous le plongez dans l’eau bouillante ? Ces bruits ne sont pas une manifestation de douleur, mais résultent de l’expansion des poches de gaz contenus dans sa carapace. Ne tentez pas, pour abréger ses souffrances, de le poignarder à la tête : vous risquez de manquer votre coup et de vous couper.

——————

Et n’oubliez pas :
– Quand préservatif rime avec plaisir
– Nouveau danger pour le cœur
– Testez vos connaissances