fete du sport
©Istock

La ministre des Sports et ancienne escrimeuse Laura Flessel a lancé ce dimanche, au départ de la course Paris-Roubaix, la première Fête du Sport qui se tiendra du 21 au 23 septembre prochain dans toute la France et les départements d’Outre-mer

Elle l’avait déjà annoncé le 13 septembre dernier après l’attribution des Jeux Olympiques 2024 à Paris. Mais ce dimanche, alors que se tenait la mythique course cycliste Paris-Roubaix, sur le départ, la ministre des Sports Laura Flessel a officialisé le lancement de la première Fête du Sport nationale qui se tiendra du 21 au 23 septembre prochain. Un évènement aux objectifs multiples.

D’abord, l’augmentation du nombre de pratiquants d’une activité sportive en France en corrélation avec le chiffre voulu par le président Emmanuel Macron, soit 3 millions de pratiquants supplémentaires. Ensuite, la double championne olympique espère marquer au fer rouge l’obtention des Jeux Olympiques par un évènement fédérateur pour les millions de bénévoles en France. Financée à hauteur de trois millions d’euros sur les recettes du CNDS, le Centre National pour le Développement du Sport, la Fête du Sport ne fait toutefois pas l’unanimité. Denis Masseglia, président du Comité National Olympique et Sportif Français, a affiché son opposition et voit d’un mauvais œil cette concurrence avec son évènement similaire, Sentez-vous Sport, une opération de promotion qui a lieu en septembre également.

Toutes personnes désireuses de porter un projet dans le cadre de cette fête a jusqu’au 15 mai pour déposer un dossier sur www.sports-gouv.fr. Après examen, les projets retenues seront avertis à partir du 25 juin.