©Shutterstock

Idéal pour brûler des calories en sollicitant une majorité des muscles du corps, le running est idéal pour garder la forme même en hiver. Mais comment se protéger du froid pour optimiser ses séances et éviter de tomber malade ?

Une règle de trois pour affronter le froid

Selon une étude américaine, fouler l’asphalte en hiver permet de brûler entre 10 et 30% de calories supplémentaires qu’en été ! Car en plus de l’effort physique, le corps lutte contre le froid, engendrant des dépenses énergétiques supplémentaires. Mais avant d’aller affronter le froid, il convient de choisir le bon équipement, en alliant confort, protection et tendance ! Pour cela, c’est simple : suivez la règle de trois.

Si l’été, une simple association short/t-shirt suffit, l’hiver, il faut privilégier les textiles « seconde peau » qui permettront à votre corps de respirer tout en protégeant des agressions extérieures. Pour cela, respectez la règle des trois couches de vêtements adaptés :

  • En première couche, un t-shirt moulant en tissu respirant et absorbant évacuera la transpiration tout en conservant votre corps au sec.
  • La deuxième couche doit être isolante pour vous permettre d’accumuler les kilomètres tout en confort ! Un sweat moulant manches longues en stretch vous procurera une liberté de mouvements tout en conservant la chaleur du corps.
  • Enfin, la troisième couche se matérialise en un K-Way zippé en matière type GoreTex ® qui protègera des intempéries. Cette couche sera superflue en cas de temps ensoleillé car elle risquerait de sur-activer la transpiration et d’engendrer une sensation d’inconfort.

Protégez les extrémités

Saviez-vous que 20 à 30% des échanges thermiques se font par les extrémités ? En effet, les mains, les pieds et le cuir chevelu sont des parties du corps ultra vascularisées qu’il conviendra de protéger du coup de froid lors du footing. Choisissez ainsi des gants, chaussettes, bonnets ou bandeau en fonction de leurs qualités isolantes.

Pour vos jambes, exit le short !  Optez pour le corsaire qui permettra de courir en toute liberté, et dont les zones de compression réduisent la fatigue musculaire tout en permettant l’évacuation de la transpiration.

Enfin, les baskets demeurent un accessoire important : en hiver, il est recommandé de privilégier des semelles crantées plutôt que des amortis lisses pour éviter la glisse sur les sols humides.

Dernier conseil sécurité : l’hiver,  la nuit ou le brouillard peuvent vous surprendre ! Pensez donc à vous équiper d’un brassard à bandes réfléchissantes ou d’une lampe frontale.