©iStock

Découvrez si le fructose contenu dans vos fruits rouges préférés ou dans le melon est aussi mauvais que ce qui sort des usines et si le sucre naturel est mauvais pour votre tour de taille

Ces dernières années, le sucre n’a jamais fait autant débat dans le monde de la nutrition et du bien-être que les glucides et les graisses alimentaires. Les médecins s’accordent tous sur une chose : limitez les aliments sucrés ou n’en mangez tout simplement plus. Le sucre de table simple en prend pour son grade, les édulcorants artificiels sont plutôt épargnés car nous ne connaissons pas réellement leurs effets à long terme et les sources naturelles comme l’agave et le miel ont le feu vert lorsqu’elles sont utilisées avec modération. Mais qu’en est-il des sucres provenant d’une source naturelle différente : les fruits ?

« Les fruits sont bourrés de vitamines, de minéraux, d’antioxydants et, le plus important, de fibres. Cependant, surestimer les fruits n’est jamais une bonne idée, déclare Brooke Alpert, fondatrice de B Nutritious. Manger trop de fruits apporte trop de sucre à votre corps, ce qui peut avoir des effets négatifs sur votre taux de glycémie, d’insuline, de sensibilité et sur votre poids ».

Le coupable : le fructose. Mais les fruits ont une contrepartie : les fibres. Les fruits contiennent une grande quantité de sucre simple, mais ce n’est pas le même que le fructose industriel contenu dans le sirop de maïs. Le sucre est transformé par le foie et directement absorbé à travers le petit intestin jusque dans le sang. La différence principale est la vitesse à laquelle cela se produit. Le fructose additif alimentaire est instantanément absorbé, tandis que l’absorption du fructose qui provient des fruits est ralenti par la présence des fibres et des autres phytonutriments. (Les fibres sont également bénéfiques pour la santé de votre corps et pour la digestion.)

Le problème, c’est que « si votre corps a déjà consommé une bonne quantité de sucre, ce fructose supplémentaire sera transformé en gras et stocké », déclare Alpert. Pour cette raison, évitez de manger des fruits à forte teneur en sucre et des fruits secs. Les fruits secs sont mauvais pour votre régime alimentaire pour de nombreuses raisons : « Tout d’abord parce que c’est très facile d’en manger une trop grosse quantité ; ensuite parce qu’ils contiennent souvent du sucre ajouté ; et troisièmement, parce que même avec les sucres supplémentaires, l’eau est retirée, ce qui condense le taux de sucre ».

Mais il n’y a pas que des mauvaises nouvelles.

La science parle des fruits et de la perte de poids

Rejeter les fruits n’est pas nécessaire et n’aide pas vraiment à perdre du poids. Des recherches publiées dans la revue Metabolism ont démontré que les personnes qui suivaient un régime et qui limitaient leur consommation de fructose uniquement à celui contenu dans les sucres ajoutés (comparés à ceux qui ne consommaient pas de sucre ajouté et du fructose venant des fruits) perdaient plus de poids. Les hommes et les femmes perdaient plus de poids lorsqu’ils étaient autorisés à grignoter des fruits.

De plus, des recherches publiées dans The American Journal of Clinical Nutrition ont démontré que les fruits comme les pommes et les fruits rouges pouvaient atténuer les pics d’insuline auxquels votre corps est soumis lorsque vous mangez des aliments dont le taux glycémique est élevé. Traditionnellement, les glucides de mauvaise qualité poussent votre corps à libérer un surplus d’insuline. Votre taux de glycémie augmente fortement avant de beaucoup baisser. Mais si vous mangez, disons, du pain blanc avec des fruits dont le taux glycémique est faible comme les myrtilles ou les fraises, ce pic sera maîtrisé. Oui, vous ajoutez plus de sucre, mais les phytonutriments contenus dans ces fruits peuvent ralentir le transport du sucre à travers vos intestins et donc dans votre flux sanguin, bloquant une partie de l’absorption. Si vous vous apprêtez à manger un muffin, du pain, des pancakes ou du pain perdu, ajoutez-y pleins de fruits rouges.

Le mot de la fin : ne supprimez pas les fruits de votre régime alimentaire mais essayez de ne pas consommer plus de 2 portions par jour pour vous aider à garder votre taux de glycémie à un niveau raisonnable et à perdre du poids. Et si vous cherchez vraiment à perdre de la graisse, optez pour des fruits à faible teneur en sucre ou n’en mangez plus pendant un certain temps.

Par Brittany Smith / Traduit par Mélanie Geffroy