©iStock

La France est touchée par une vague de froid à cause du « Moscou-Paris ». D’après une récente étude, maintenir votre nez chaud peut vous empêcher de tomber malade

Une nouvelle recherche publiée dans the Proceedings of the National Academy of Sciences suggère que lorsque nous respirons de l’air froid dans notre cavité nasale, cela abaisse la température du nez et fournit un meilleur environnement pour que le virus du rhume puisse prospérer et se répliquer.

Les chercheurs de Yale ont rassemblé un tas de cellules de souris, les ont mises malades et froides, puis ont attendu. Les scientifiques ont découvert que le virus adapté à la souris s’est reproduit beaucoup plus et mieux à des températures plus froides (nez) qu’à la température corporelle (poumons) parce que les défenses antivirales sont moins efficaces dans des environnements plus froids.

« Beaucoup d’entre nous ont le virus du rhume dans le nez sans symptômes – environ 20 à 25 pour cent des personnes en bonne santé sont porteuses du virus – et si vous êtes l’une de ces personnes et que vous allez dehors dans le froid, vous pourriez développer des symptômes « , dit le co-auteur de l’étude Akiko Iwasaki, professeur au département d’immunobiologie de la Yale School of Medicine.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous? Enrouler une écharpe autour de votre nez peut aider à prévenir les symptômes du rhume, mais méfiez-vous, il peut quand même vous infecter si vous entrez en contact avec lui.