Oakley Campagne
© Oakley

Tous obsédés ! Avec l’étude « ONE OBSESSION » la marque de lunettes Oakley s’intéresse aux passionnés de sport en les incitant à accorder encore plus de place et de temps à leur pratique favorite.

La vie des sportifs et sportives de haut niveau, qu’ils soient professionnels ou amateurs, est faite de sacrifices. Oakley l’a bien compris et dans le cadre de sa nouvelle campagne de promotion a lancé une étude sur les comportements et les habitudes de pratiques de ces hommes et femmes prêt à tout pour leur sport.

Le sport avant tout

Les résultats de l’étude sont assez édifiants. En effet parmi les interrogés, 40% des athlètes déclarent qu’ils préfèreraient exceller dans leur sport plutôt que dans leur métier. D’un point de vue plus personnel, l’amitié et l’amour passent également parfois au second plan. Près de la moitié (47%) ont du faire des croix sur des relations amicales et un tiers (34%) ont renoncé à l’amour pour pouvoir se dédier au sport.

Le sport est une passion qui demande des sacrifices mais également du temps. Ce qui n’effraie pas les « Obsessed » comme les nomme Oakley. Effectivement, près de deux tiers des sportifs interrogés se lèvent avant 6h du matin pour pouvoir aller s’entrainer quant plus d’un quart d’entre eux ont le courage de mettre leur réveil à 4h du matin. Pour pouvoir se lever si tôt et avoir son quota d’heures de sommeil il faut évidemment savoir se coucher tôt. Ainsi, 40% d’entre eux se couchent avant 22h chaque soir.

La contrepartie de tous ces sacrifices est pour près de la moitié des sportifs (42%) un équilibre au quotidien apporté par le sport et une bonne manière d’évacuer le stress.

Oakley campagne
© Oakley

« It’s Ok »: Oakley réconforte les sportifs

Au vu de tous ces sacrifices et ce temps consacré à la pratique du sport, on pourrait penser qu’il est temps de lever le pied. Mais non, Oakley va dans le sens des passionnés et les encourage à s’investir encore plus avec une série de visuels aux titres réconfortants. On peut ainsi lire « C’est ok de prendre son après-midi » ou encore « C’est ok de perdre le contrôle ».

Une magnifique vidéo vient par ailleurs illustrer le propos en suivant les entrainements de sportifs reconnus comme le coureur cycliste Mark Cavendish ou encore la snowboardeuse Chloe Kim.