©iStock

Mais si, les produits surgelés peuvent garder leur fraîcheur ! Remplissez votre congélateur de ces 11 fruits et légumes pleins de saveurs et de bienfaits nutritionnels… et économiques, en plus ! 

Au supermarché, il est facile d’avoir la tête qui tourne. Trop d’options s’offrent à nous à chaque rayon, dont la fameuse question : frais ou surgelé ? Si les fruits et légumes frais semblent généralement représenter l’option la plus sûre, ne faites pas trop vite l’impasse sur leurs équivalents surgelés. Des études de l’institut de recherche IFR Extra ont démontré que les fruits et légumes pouvaient perdre jusqu’à 45 % de leurs nutriments essentiels pendant le voyage entre la ferme et vos assiettes — une période pouvant durer jusqu’à 16 jours. Ces baies, melons, tomates et légumes verts risquent d’être exposés à la lumière, à la chaleur extrême et aux pesticides au cours de leur transport, mettant encore plus en péril leur fraîcheur et leur valeur nutritive. La majorité des fruits et légumes surgelés, eux, sont rapidement blanchis, bouillis ou cuits à la vapeur, puis congelés dans les heures suivant la cueillette, ce qui leur permet de conserver une bonne partie de leur saveur et leurs bienfaits nutritionnels. De plus, les fruits et légumes surgelés se trouvent toute l’année et sont généralement moins chers. Alors il est grand temps de faire le plein de ces cocktails d’énergie trop souvent oubliés !

L’épi de maïs

Avec ses 59 kilocalories par épi seulement, le maïs est bourré de fibres, d’antioxydants et de vitamines B. C’est une excellente source de caroténoïdes tels que la lutéine, qui protègent les yeux contre la dégénérescence maculaire, l’une des premières causes de cécité chez l’adulte. Ajoutez des grains de maïs à une salade, une soupe ou une sauce salsa aux haricots noirs. Faites- les sauter avec du piment jalapeño haché fin, de la coriandre et une pincée de fromage cotija (proche de la feta) pour obtenir une salade mexicaine nommée « esquites » (note aux gringos : ça veut dire « maïs grillé »). Ou dégustez juste l’épi entier. Par contre, tâchez d’oublier le beurre.

Les brocolis

Ils contribuent à faire baisser le cholestérol et détoxifient l’organisme. Ils sont aussi une bonne source de fibres pour faciliter la digestion, de kaempférolpour combattre les inflammations et de vitamines A et K pour prévenir les carences en vitamine D. Ajoutez- en pour agrémenter des pâtes au blé complet, mélangez- les à une omelette ou faites-les sauter avec des tranches fines d’aloyau, de l’ail haché et de la sauce soja pauvre en sel pour un dîner rapide.

Les courges d’hiver

Elles vous protégeront de tant de maux qu’elles valent bien une cure de vitamines. Pour un petit plaisir quand il fait froid, garnissez une purée de courges de cannelle et de sirop d’érable. Ou si vous préférez une soupe plus salée, mélangez courges, bouillon pauvre en sel, oignons et ail sautés. Pour une version plus crémeuse, ajoutez-y du yaourt grec au lait écrémé.

Les haricots verts

Riches en phytonutriments à l’action protectrice pour les yeux, les haricots contribuent en outre à la santé des os grâce à leur importante teneur en silicone. Vous pouvez les manger dans une salade niçoise, grand classique à base de pommes de terre et de thon bourré d’omégas 3, ou sautés avec de l’ail en tranches, des tomates cerises et des flocons de piment rouge — un accompagnement aussi relevé que peu calorique.

Le chou-fleur

Ce légume crucifère contribue à réduire le risque de cancer, tout particulièrement ceux de la prostate, de la vessie et du côlon. Hachez-le au robot ménager, puis passez-le au micro-ondes dans un plat avec couvercle pour remplacer le riz ; sinon, réduisez-le en purée avec des graines de fenouil pour faire une soupe ou une sauce pour l’apéritif.

Les choux de Bruxelles

Ils aident à faire baisser le cholestérol, protègent l’ADN et ont des vertus anticancer. Jetez-les sur une plaque au four avec un peu d’huile d’olive et d’ail haché et faites-les rôtir pendant 35 à 40 minutes à 200 °C.

Les épinards

Bourrés d’antioxydants anticancer et d’anti- inflammatoires, les épinards sont aussi une bonne source de fer. Vous pouvez marier des épinards hachés à des lasagnes, des œufs brouillés, du fromage blanc ou n’importe quelle sauce ou soupe pour gagner en nutriments et en saveur.

Les carottes

Elles sont riches en bêtacarotène, une forme de vitamine A très bénéfique pour la vision, et en antioxydants bons pour le cœur. Ajoutez des carottes surgelées à vos soupes et ragoûts — au début de la cuisson si vous les aimez assez tendres, ou plus vers la fin pour qu’elles restent bien croquantes.

Les myrtilles

On a peine à croire qu’un aussi minuscule super-fruit apporte autant de bienfaits contre le cancer. Gardez toujours des myrtilles surgelées sous la main pour rehausser le goût et booster l’apport en nutriments de vos boissons protéinées, ou ajoutez-en sur des flocons d’avoine chauds.

Les cerises

Des études ont relié leur couleur rouge — due aux puissants anthocyanes contenus dans le fruit—à une diminution des inflammations, du taux de cholestérol total et de la graisse abdominale. Faites décongeler quelques cerises pour garnir un yaourt à la grecque nature.

Les pêches

Elles sont riches en antioxydants, en calcium, potassium et vitamines B. Agrémentez votre fromage blanc de pêches en tranches pour un en-cas riche en protéines et pauvre en glucides après une séance de sport ; mangez-les cuites avec de la cannelle et un peu d’agave, ou couronnez-les de yaourt glacé au lait écrémé.

Quel délai pour un produits bien frais ?

CAROTTES : 9 à 10 jours entre la ferme et l’assiette. 10 % de perte en nutriments

PETITS POIS : 8 à 10 jours entre la ferme et l’assiette. 15 % de perte en nutriments

BROCOLIS & CHOU-FLEUR : 6 à 16 jours entre la ferme et l’assiette. 25%deperte en nutriments

HARICOTS VERTS : 11 à 15 jours entre la ferme et l’assiette. 45 % de perte en nutriments

Source : Institute of Food Research

Par Matthew Kadey