CINQ PRATIQUES LARGEMENT SURVENDUES, REVISITÉES POUR UNE VIE SEXUELLE TORRIDE.

Vous êtes une bête de sexe. Les orgasmes que vous lui procurez animent littéralement son corps de spasmes de plaisir, faisant trembler ses cuisses et lui faisant agripper les draps.
Vous êtes aussi ouvert d’esprit, ce qui permet de rendre les choses intéressantes. Mais admettez-le, de temps en temps, vous essayez de nouvelles positions qui se révèlent être un flop. Vous n’êtes pas seul. Des tas de contre-vérités circulent sur les techniques réellement efficaces et celles qui devraient rester dans une scène porno.

« Les hommes ont quelques idées de ce que devrait être le sexe, mais celles-ci sont parfois difficilement réalisables ou très contraignantes », affirme le coach sexuel Lou Paget. Le marathon sexuel, par exemple, peut sembler génial. Mais personne ne veut faire l’amour aussi longtemps dans la vraie vie. Et que dire du 69, plus acrobatique que mutuellement satisfaisant ? Rangez au placard ces stratégies illusoires et suivez nos propositions, plus intelligentes et sexy ; vos ébats sexuels franchiront un palier et deviendront encore plus sensationnels.

1 : LE SEXE SOUS LA DOUCHE

À l’écran, ces scènes sont toujours torrides : des corps mouillés suintant l’érotisme, qui s’enlacent au ralenti avec passion. Mais le carrelage et le bac à douche peuvent être glissants, et l’eau enlève la lubrification naturelle. Ajoutez à cela la complexité des positions sexuelles verticales : si votre taille et celle de votre partenaire ne sont pas en parfaite adéquation, les manœuvres risquent d’être périlleuses. Enfin, à moins de posséder une baignoire gigantesque ou une immense douche, vous vous cognerez sans arrêt à des surfaces dures et froides.

L’ALTERNATIVE

Sous l’eau, contentez-vous des préliminaires. Selon Paget, vous pouvez tout faire sous la douche, à l’exception de la pénétration : vous laver mutuellement, vous caresser avec la bouche ou avec les mains… Pas convaincu ? Le sexe dans la salle de bains vous imposera alors de revoir vos ambitions et d’organiser quelques préparatifs. Si vous êtes résolu à avoir un rapport complet sous la douche, éloignez-vous du jet une fois excités et assurez-vous d’avoir un tube de lubrifiant à portée de main. « Si vous choisissez la baignoire, préférez la position assise, conseille Stephen Braveman, thérapeute spécialiste du mariage et de la famille. Vous éviterez les glissements incessants et les dérapages calamiteux. »

2 : TROUVER SON POINT G

« Pour trouver le fameux point G, les instructions habituelles recommandent d’insérer le doigt dans le vagin de la partenaire d’environ 5 centimètres et de tapoter le haut de la paroi vaginale », indique le Dr Yvonne K. Fulbright, coach sexuel. Mais la stimulation du point G ne plaît pas à toutes les femmes. Des chercheurs du King’s College de Londres ont interrogé 1 804 jumelles lors d’une enquête controversée réalisée en 2010 : 44 % d’entre elles ont affirmé ne pas avoir de point G, et aucune corrélation n’a été identifiée entre les réponses des jumelles, ce qui semble suggérer que la focalisation sur un seul point ne peut garantir l’orgasme.

L’ALTERNATIVE

Laissez glisser vos doigts sur le piano au lieu d’appuyer sur une seule touche. En d’autres termes, élargissez votre champ d’action. « Le point sensible peut être plus haut, plus bas ou sur le coté, et sa taille peut varier de celle d’un ongle à celle d’une pièce de 2 euros », indique Fullbright. Vous devez aussi adapter votre technique (vitesse, pression et angle d’approche) en fonction de la femme qui est à vos côtés. « Certaines préfèrent un léger massage, d’autres le tapotement, ajoute-t-elle. Mettez votre index et votre majeur dans la zone et faites des va-et-vient. Gardez les doigts plats et droits, et variez la pression. » Imaginez que vous appuyez sur deux touches d’un clavier de piano, en prenant soin de ne pas plier les doigts.