Skierg
© Men's Journal

Conçu d’après les bâtons utilisés pour le ski nordique, le SkiErg permet d’utiliser tout votre poids lors de vos entraînements cardio sans trop mettre de pression sur vos genoux et en minimisant les chocs. Parfait si vous n’aimez ou ne pouvez pas courir.

Le SkiErg : du ski en salle de sport ?

Le SkiErg est très apprécié par les entraîneurs pour les mouvements uniques qu’il permet de faire avec le haut et le bas du corps. « Vous ouvrez et fermez constamment vos hanches, ce qui améliore votre force et votre flexibilité au niveau de cette zone, déclare Kenny Kane, propriétaire de la salle de sport Oak Park à Los Angeles. Cela nécessite aussi une extension complète des hanches, quelque chose que l’on oublie beaucoup dans des mouvements sportifs typiques ».

Cela demande un peu de pratique. Attrapez les poignées en pliant légèrement les coudes. Soulevez la plante de vos pieds, tendez les bras vers le haut puis tirez vers le bas en faisant descendre vos hanches et vos poings vers le sol et en vous accroupissant. Poussez immédiatement sur vos talons pour inverser le mouvement puis recommencez. Le haut de votre corps fournit la force pour la première partie du mouvement, puis le bas de votre corps (en particulier vos muscles fessiers) prend le relais.

Le SkiErg répond à beaucoup de points en tant qu’outil d’entraînement. Vous pouvez l’utiliser pour vous échauffer avant votre séance de musculation car il vous aide à rendre vos hanches et vos épaules plus flexibles tout en augmentant votre rythme cardiaque. Vous pouvez aussi vous en servir lors d’un entraînement de Hiit par exemple car il vous permet de brûler beaucoup de calories (attendez-vous à brûler 400 calories en seulement 30 minutes, autant que la course à pieds ou la corde à sauter).

Bien maîtriser le SkiErg vous permet de cibler plusieurs muscles à la fois. « Lorsque vous l’utilisez, vous faites des squats et du tirage à la fois. Toutes les parties de votre corps sont mises à contribution pour une efficacité maximale », déclare Kane. Et n’oubliez pas, la saison des sports d’hiver arrive.

 

Traduit par Mélanie Geffroy