course extrême
©iStock

 Nous vous avons regroupé 8 des courses les plus extrêmes du monde ! Désert, mur de Chine ou encore Arctique, il y en a pour tous les goûts !

Les 8 courses les plus extrêmes du monde !

Le Marathon des Sables (MAROC) :

Le Marathon des sables est une course à pied, ouverte aux marcheurs, en 6 étapes, en autosuffisance alimentaire et en allure libre sur une distance de 250 kilomètres environ, avec obligation pour le concurrent de porter son équipement (nourriture et matériel obligatoires). ! Le marathon des sables n’est peut-être pas la course la plus dure, mais est peut-être une des plus populaires parmi les courses de l’extrême !

Retrouvez le récit de notre rédacteur en chef qui y a participé 

La Diagonale des Fous (Le grand raid – LA REUNION) : 

160 km de trail avec un dénivelé de 10 000 mètres. Son départ est donné dans le sud de l’île, à Saint-Pierre. Les 2 200 concurrents entament ainsi la course par l’ascension du massif du piton de la Fournaise. Ils poursuivent ensuite leurs efforts dans les cirques naturels de l’île, parmi lesquels Cilaos et Mafate. L’arrivée est jugée après environ 22 h de course pour les meilleurs, au stade de La Redoute, à Saint-Denis.


Norseman (Norvège) : 

Commencez par sauter d’un bateau dans de l’eau à 10°c. Ensuite vous continuez avec 3,8 km à la nage. Enchaînez avec 180 km de vélo et restez motivé pour les 42,175 km de course à pied.

Marathon de la Muraille de Chine :

Le marathon de la Grande Muraille de Chine  est un marathon qui a lieu tous les ans en mai, le long de la Grande Muraille à Tianjin (Chine). La course est particulièrement difficile puisque les participants doivent monter et descendre 3 700 marches en pierre.

6633 Ultra (Canada) :

Sur une distance de 560km, vous aurez à traverser des kilomètres gelés, les participants tirant sur une luge de quoi survivre, se nourrir, se changer afin de supporter ces conditions extrêmes. Depuis 2007, année de sa création, seulement 11 participants ont réussi à finir la course.

Tough Guy (Royaume Uni)

La compétition est composée d’un cross de 6 kilomètres, suivi d’une course d’obstacle parsemée de champs de la mort.

Les concurrents y sont amenés, entre autres, à ramper dans la boue sous des barbelés, courir au milieu de bottes de foin enflammées, nager dans de l’eau glaciale à travers un tunnel, grimper des falaises, se balancer à des câbles pendants dont certains sont électrifiés.

Tough Guy
©Wikipedia

Peak Death Race (USA)

La Peak Death Race est une course qui ressemble à la Mud Race. Traversées de champs de boue, plongeons dans un étang, découpe de rondins de bois, la liste est longue… Mais ce qui fait la particularité de cette course c’est son sadisme ! Outre les différentes épreuves physiques, il y a également des épreuves cérébrales. Par exemple, en haut d’une colline,  les concurrents doivent retenir une liste de noms de présidents américains par cœur, une fois en bas, ils doivent la réciter sans se tromper, s’ils se trompent, retour à la case départ !

Badwater International – USA

L’ultramarathon de Badwater est décrit par ses organisateurs comme la « course à pied la plus dure au monde » en raison de la chaleur qui règne sur le parcours de la course. Cette course sur route de 217km, débute à 85 mètres au-dessous du niveau de la mer dans le bassin de Badwater, situé dans la vallée de la Mort en Californie, et finit à une altitude de 2 548 m à Whitney Portal, sur les pentes du mont Whitney.