©iStock

Les hétérosexuels préfèrent une bromance à une histoire d’amour

Selon une étude, on devrait peut-être commencer à appeler les soirées entre hommes des  « rencards »

Apparemment, les samedis soirs sont aussi pour les hommes. Selon une nouvelle étude publiée dans Men and Masculinities, les hétérosexuels préfèrent officiellement une bromance à l’amour.

Des chercheurs ont interrogé des étudiants masculins hétérosexuels et ont découvert que la majorité d’entre eux considérait leur amitié avec d’autres hommes plus satisfaisante sur le plan émotionnel que leur relation amoureuse.

« Les hommes que nous avons interrogés ont déclaré que leur amitié avec des hommes était moins réglementée et moins tendue. Selon eux, ils doivent montrer une meilleure version d’eux-mêmes dans une relation amoureuse tandis que dans une relation amicale avec un homme, ils peuvent retirer leur masque et exposer leur anxiété ou leur vulnérabilité sans craindre des répercussions ni d’être jugé », explique l’auteur de l’étude, Adam White, maître de conférences à l’Université de Bedfordshire au Royaume-Uni.

Une autre étude menée par l’équipe de White a démontré que les amitiés entre hommes étaient de plus en plus nombreuses et que bien plus d’hommes ont des meilleurs amis masculins qu’il y a vingt ans.

« Les hommes à qui nous avons parlé faisaient clairement la distinction entre amis et meilleurs amis masculins et affirment que les meilleurs amis masculins étaient bien plus importants. C’est l’équivalent d’une histoire d’amour, mais sans le sexe », déclare White. Les fortes amitiés entre hommes impliquent généralement des intérêts partagés, une intimité émotionnelle et un contact physique.

Bien sûr, il est important de noter que ces résultats sont tirés d’étudiants masculins sportifs et que la plupart d’entre eux comparent la légèreté d’une forte amitié entre hommes aux « attentes et à la pression » (comme le disent les participants à l’étude) d’une petite-amie d’une vingtaine d’années contrairement à une partenaire sur le long terme.

Cependant, White explique que nous vivons dans une ère spéciale pour l’amitié masculine : « aujourd’hui, les jeunes hommes grandissent à une époque où avoir une relation proche et intime mais non sexuelle avec un autre homme est largement accepté et normal et où personne ne les prend pour des homosexuels ou pour des gens bizarres, ce qui n’était pas le cas auparavant ».

C’est une très bonne chose : en plus d’avoir quelqu’un avec qui vous pouvez vous lâcher, avoir un meilleur ami booste votre matière grise, augmente votre tolérance face à la douleur, améliore la qualité du sommeil et diminue les risques d’attaque cardiaque et de mort prématurée.

Quelqu’un est intéressé par une soirée entre hommes ?

Par Rachael Schultz / Traduit par Mélanie Geffroy