On dit du mal de dos qu’il est le mal du siècle. Près de 80 % des français en souffrent ou en ont déjà souffert. La plupart des lésions surviennent dans la région lombaire qui, avec le bassin, supporte l’essentiel du poids du corps et assure près des trois quarts des mouvements du tronc. identifiez les principaux risques et adoptez la bonne posture !

Plusieurs groupes musculaires maintiennent la colonne vertébrale. Parmi eux : les fessiers , les abdominaux ou les paravertébraux. Ils garantissent sa stabilité et sa mobilité. Les renforcer, les entraîner est donc primordial pour éviter de souffrir du dos… Car, dans la plupart des cas, les dorsalgies ou lombalgies sont dues à des problèmes mécaniques ou musculaires (défauts de posture ou tensions), auxquelles s’additionnent parfois des problèmes d’ordre psychologique, comme le stress. Se tenir droit, s’accroupir pour soulever un paquet posé au sol, ou porter un sac de courses le plus près possible de son corps sont autant de petites mesures à prendre au quotidien pour éviter ces douleurs. Principes d’hygiène posturale !
La pratique d’une activité physique régulière, qui vise à muscler son dos, développer ses muscles stabilisateurs ou en prévenir l’affaiblissement, est aussi recommandée. Dans le respect des techniques adéquates. Tour d’horizon des ennemis de votre colonne et des mesures à prendre pour la protéger.

L’ENNEMI NUMÉRO 1 : LE TRAVAIL
Les lombalgies font partie des maladies professionnelles reconnues les plus courantes. Elles seraient même la première cause d’invalidité au travail chez les moins de 45 ans, selon l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des maladies professionnelles et des accidents du travail (INRS). Pour mémoire, la lombalgie est une douleur de la région basse du dos, d’intensité et d’étendue variables. Elle est dite aiguë quand sa durée n’excède pas sept jours et chronique quand elle dure plus de trois mois. Elle est notamment due à un travail physique exigeant, avec manutentions et vibrations, au stress ou consécutive d’une chute.

UN MUR POUR VOUS ÉTIRER FACILEMENT
POSITION DE DÉPART : debout, dos au mur sans s’appuyer dessus, les pieds légèrement décollés du mur.
MOUVEMENT : essayez de vous grandir au maximum, en levant les bras le plus haut possible, en poussant le sommet du crâne vers le haut, menton rentré. Tenez la position pendant six secondes et relâchez pendant six autres secondes.

Sédentarité et mauvaise hygiène posturale sont à l’origine de la plupart des maux de dos. 34LE NOMBRE DE VERTÈBRES QUI CONSTITUENT LA COLONNE VERTÉBRALE. DIX D’ENTRE ELLES SONT SOUDÉES ET FORMENT LE SACRUM ET LE COCCYX. LES 24 AUTRES SONT LIBRES ET RELIÉES PAR DE PETITES ARTICULATIONS.

TROIS MÉTIERS ET POSTURES À RISQUE
LE COURSIER
Pour soulever un paquet,commencez par vous accroupir, les pieds écartés d’un peu plus de la largeur des épaules, genoux ouverts (la rotule au-dessus des chevilles), descendez lentement en gardant le dos bien droit. Saisissez la charge en répartissant son poids dans les bras, l’abdomen et les cuisses, en la tenant le plus près possible du corps, sans cambrer le dos ni tendre les bras devant vous. Pour transporter un paquet,
tenez-le au plus près de vous, à hauteur de poitrine et bras non tendus.

LE PROFESSIONNEL DE L’INFORMATIQUE
Rivé à votre chaise une grande partie de la journée face à votre ordinateur, vous devez adopter une bonne position assise pour épargner votre dos. Vos pieds doivent être à plat au sol (à défaut, il faut utiliser un repose-pied), l’écran de votre ordinateur placé à 45 cm devant vous, légèrement incliné pour que votre regard soit dirigé vers le bas. La souris et le clavier ne sont ni trop loin ni trop près de l’axe de votre corps afin d’éviter le risque de tendinite. Si vous le pouvez, levez-vous pour faire quelques pas toutes les 45 minutes, toutes les deux heures a minima.

LE VENDEUR, LE RÉCEPTIONNISTE
Debout et immobile, la position est contraignante pour le dos.
Le mieux, pour vous, est de pouvoir garder un pied au sol et l’autre en appui sur un repose-pied, en changeant régulièrement d’appui tout au long de la journée. Si vous travaillez sur pupitre ou au comptoir, réglez-en la hauteur de manière à pouvoir y appuyer les coudes sans avoir à plier le dos. Et n’oubliez pas de faire quelques pas à chaque fois que vous le pouvez.

Demain, nous verrons le second ennemi du dos, et comment le vaincre !

——————
Et n’oubliez pas :
– Sexe ou pas ?
– Ne vous laissez plus dominer par la peur
– Soignez vos cheveux