©iStock

Si vous avez l’intention de vous laisser aller, évitez certains moments de la journée. De plus, comment atténuer les effets négatifs de la consommation d’aliments gras en général

Des recherches récentes ont révélé que lorsque les garçons mangent des glucides après l’exercice, ils brûlent plus de gras dans les trois heures qui suivent l’entraînement que s’ils en mangent avant. Maintenant, les scientifiques ont identifié un moment optimal pour manger des graisses saturées afin de minimiser leurs effets négatifs.

Dans l’étude du Texas A&M Health Science Center et de l’AgriLife Texas A&M, les chercheurs ont découvert ce qui fait que les graisses saturées sont « mauvaises » lorsqu’on les consomme plus que tout autre chose. « L’inflammation chronique est déterminée par les graisses saturées que vous consommez dans votre régime alimentaire et lorsque vous les consommez… le meilleur moment pour manger un repas riche en graisses est tôt le matin« , affirme l’auteur de l’étude, David Earnest, Ph.

Les chercheurs ne savent pas très bien pourquoi, mais les graisses saturées produisent le plus grand degré d’inflammation lorsqu’elles sont consommées tard dans la nuit, ce qui augmente le risque de maladies métaboliques comme l’obésité et le diabète de type 2. (Par conséquent, vous voudrez peut-être travailler sur vos habitudes de grignotage à minuit ou remplacer les croustilles et la crème glacée par l’une de ces alternatives plus saines.

L’irrégularité de votre horaire de travail et de vos heures de repas, des jours à la fin de semaine, n’aide pas, dit M. Earnest. Mais, il y a quelque chose que vous pouvez faire si vous êtes coincé avec un repas de fin de soirée. (Autre que de vérifier ce qu’un type déchiré mangerait dans tous les restaurants fast-food.)

Les chercheurs ont examiné la consommation de gras saturés par rapport aux « bons » gras polyinsaturés (en particulier le DHA). Ils ont découvert que la première cause essentiellement un « décalage horaire » dans les cellules, de sorte que certains sont réinitialisés à différents « fuseaux horaires ». Lorsque votre corps entier se déplace dans un fuseau horaire différent, vous êtes en grande partie à l’aise. Mais l’inflammation semble se produire lorsque certaines cellules sont déplacées, mais pas d’autres. Cependant, lorsque les chercheurs ont perturbé la réponse inflammatoire (causée par les mauvais gras saturés) avec le DHA, l’acide gras oméga-3 a bloqué la remise à zéro des horloges corporelles au mauvais moment.

Ainsi, pour contrer les effets de la consommation sporadique de repas et des collations riches en graisses saturées tard dans la nuit, il est important d’augmenter votre régime alimentaire avec des aliments riches en oméga-3 comme les noix et le saumon, affrime Earnest.

Cela ne bloquera pas complètement les effets inflammatoires des graisses saturées qui causent les troubles métaboliques, mais cela en régulera l’impact négatif et réduira le risque de maladie, conclu M. Earnest.

Brittany Smith