Optimisez les rendements de votre séance de natation grâce aux conseils d’Alain Bernard, champion olympique du 100 m nage libre en 2008, désormais consultant technique et expert natation chez Arena.

ÉCHAUFFEMENT
Faire un échauffement lent avec des mouvements d’une amplitude maximale pour optimiser le réveil musculaire. Pour un objectif de séance entre 30 et 45 min, 6 longueurs (12 en bassin de 25 m) suffisent. Il faut privilégier des nages qui ne demandent pas beaucoup d’explosivité, à savoir le crawl ou le dos.
Capture d’écran 2014-07-28 à 18.24.06

CORPS DE SÉANCE (OBJECTIF : AMÉLIORER SON SOUFFLE)
Répéter plusieurs fois le même exercice en étant attentif à la technique et au placement tout en respirant le plus rapidement possible. Il faut respirer brièvement mais le plus important est de souffler complètement dans l’eau avant de tourner la tête pour respirer ! Des exercices de respiration variés permettent de progresser rapidement : respiration tous les deux, trois ou quatre mouvements.
Capture d’écran 2014-07-28 à 18.23.40

RETOUR AU CALME
La récupération est très importante, il ne faut pas la négliger. Elle permet de relâcher les muscles et les éventuelles tensions nerveuses après l’entraînement. Ici aussi, il faut privilégier le dos ou le crawl pour pouvoir nager lentement. Pour compléter la séance et optimiser la récupération, quelques étirements de base sont indispensables : triceps, trapèzes, pectoraux, quadriceps, mollets.
Capture d’écran 2014-07-28 à 18.24.30

IL Y A COMME UN OS !
Vous nagez, surfez ou pagayez en plein air et en eau froide? L’exostose du conduit auditif externe, ou formation d’os dans le conduit auditif pour protéger le tympan, vous guette, avec à la clé otites à répétition, baisse de l’audition, voire surdité. Protégez-vous avec des bouchons d’oreille, comme les Seals Balance Pro. 45 €, www.eq-love.fr

——————

Et n’oubliez pas :
– Quand préservatif rime avec plaisir
– Nouveau danger pour le cœur
– Testez vos connaissances