En NBA (National Basketball Association), les équipes jouent 82 matchs en 6 mois (sans compter les éventuels play-offs). Un match dure 48 minutes et les grandes stars comme Lebron James ou Stephen Curry jouent souvent plus de 40 minutes. Comment arrivent-ils à tenir un rythme aussi intense durant toute une saison ? Eléments de réponse.

NBA : Comment tenir le rythme des 82 matchs ?

La principale cause de fatigue en NBA n’est pas les matchs mais plus le transport. En effet une équipe peut traverser jusqu’à 4 fuseaux horaires durant leur vol. Par exemple, une équipe comme les Golden State Warriors qui se trouve à San Francisco peut passer plus de 5h dans l’avion, sans compter le décalage horaire, pour aller à New York et jouer un match de haute intensité le soir même. Pas la préparation idéale.

Plus de 65 000 km passés dans l’avion en 6 mois

Mais pour mettre les joueurs dans les meilleurs conditions, les équipes ont mis en place des avions avec un maximum de confort possible. Ils sont quasiment transformés en 2ème maison. 54 sièges au lieu de 126, des grands lits pour pouvoir se reposer ou encore des salles de bains de luxe, tout est mis en oeuvre pour permettre aux joueurs de se reposer un maximum durant chaque vol.

©Images Libres de droit

Rudy Gobert, joueur français de NBA nous livre ses conseils

Mais tous les matchs ne se déroulent pas à l’extérieur. La moitié se joue à domicile. Rudy Gobert (pivot des Utah Jazz) nous donne ses conseils pour se garantir une bonne santé lorsque il est chez lui, à Utah : « Le plus important, c’est le sommeil. Bien dormir, ça paraît tout bête, mais c’est super important. Cela permet de bien récupérer, de se régénérer musculairement et mentalement. Après, il faut s’hydrater. Je me force à boire beaucoup, que se soit le matin, le soir, et même dans la journée, y compris quand je n’ai pas spécialement soif. Et puis il y a la nutrition. J’ai une cuisinière attitrée. En ce moment je travaille avec une chef qui est vraiment au top niveau. Elle me fait des plats avec de bons produits, ce qui est important, surtout aux Etats-Unis où c’est plus dur de les trouver. J’ai fait une analyse complète de mon sang et j’ai pu constater à quel point la nutrition a un impact sur le comportement, le niveau d’énergie ou l’attitude. Les gens ne réalisent pas assez. Je prends assez rarement des médicaments, car si tu manges bien équilibré, que se soit des fruits, des légumes ou des épices, ton corps a tout ce dont il a besoin pour travailler tranquillement. »   

Mike Mancias, préparateur physique de Lebron James

Même si c’est primordial, le repos et l’alimentation ne suffiront pas à jouer chaque match du championnat. Les préparateurs physiques de chaque club sont eux aussi très importants. Mike Mancias, alias « l’outil top-secret à la réussite de Lebron James » travaille avec la star depuis ses débuts à Cleveland. Il a continué lors du règne du trio James, Wade, Bosh à Miami puis dernièrement avec l’épopée fantastique du King de retour dans sa ville natale, Cleveland. Maintenant à Los Angeles avec la star Lebron, le préparateur partage les 5 piliers de la santé : la force, la médecine, l’alimentation, le repos et la préparation mentale. Selon lui, la préparation d’avant match est très importante et il est primordial d’avoir un rituel propre à chacun. L’après match compte beaucoup également puisque le froid est indispensable aux muscles pour mieux récupérer durant la nuit.

C’est donc le repos, l’alimentation et la préparation qui permettent à ces 400 joueurs NBA de pouvoir parcourir l’Amérique et faire ce qu’ils savent faire de mieux : jouer au basket.