Femme regarde les troubles de l'érection d'un homme
© iStock

Une start-up suisse, Comphya, vient de créer une neuro-prothèse d’un nouveau genre qui stimule les zones du cerveau responsables des troubles de l’érection.

Comphya développe une neuro-prothèse contre les troubles de l’érection

Dans certains cas de lésions cérébrales ou vertébrales, provoqués notamment par un AVC, des troubles de l’érection apparaissent et une escalade de remises en question et de doutes que les stimulateurs médicamenteux comme le viagra ne peuvent résoudre.

La start-up Comphya originaire de Suisse a peut-être trouvé la solution. Pour combattre la dysfonction érectile, elle vient de développer un « pénis connecté« . Loin d’être un simple sex-toy électronique, le Caverstim est en réalité une neuro-prothèse connectée directement au cerveau qui stimule les zones concernées afin de créer une érection sur demande. Implanté dans la cavité pelvienne (située entre le pénis et le bas du ventre) sous la forme d’un patch, un réseau d’électrodes stimule le nerf responsable de l’érection par une télécommande sans fil. Une prothèse qui serait totalement indolore selon la start-up.

Une neuro-prothèse 100% efficace face aux troubles de l’érection

Résultats de recherches effectuées à l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne), le Caverstim est encore en phase de tests. Mais selon les premiers bilans, le taux de réussite atteindrait les 100% sur les 20 patients. Si trois millions d’euros sont nécessaires pour faire aboutir ces recherches, cette avancée technologique pourrait changer le quotidien de nombreux hommes victime d’impuissance érectile, dont 30 % seraient insensibles au Viagra.