©iStock

12 conseils et astuces pour ne pas prendre de poids pendant les fêtes. Ni après

1 – Mangez avant… De manger 

Pour couper la faim avant les dîners de réveillon plus lourds, nos nutritionnistes préconisent un déjeuner composé de féculents, de protéines et de fibres (repas équilibré normal, en évitant les graisses et les sucres) et de prévoir une collation dans l’après-midi (un fruit, un produit laitier ou une tranche de pain complet).

2 – Faites une petite diète préventive

Si vous attaquez l’hiver avec déjà 4 ou 5 kg en trop suite aux excès de l’automne, prenez les devants ! Sans sombrer dans le régime strict – une très mauvaise idée car les excès sont plus pénalisants en période de restriction –, une petite diète vous permettra de remettre les pendules à l’heure en adoptant une alimentation saine et équilibrée.

3 – Faites le plein de vitamines et minéraux

Arriver flagada aux fêtes n’est pas la meilleure façon de les passer haut la main ! La fatigue n’est jamais bonne conseillère et pousse souvent à manger plus que de coutume. Si vous n’êtes pas en grande forme, mieux vaut opter pour une petite cure de vitamines et de minéraux.

4 – Buvez (de l’eau!), éliminez !

Indispensable pour être en forme, avoir un bon teint mais aussi contrôler son poids, l’eau est votre alliée santé, forme et minceur toute l’année. Mais plus encore avant une période à risques.

5 – Limitez les fêtes

Fêtes au bureau, apéros de fin d’année dans les clubs, chocolats, etc., limitez autant que vous pouvez les excès. Privilégiez la qualité à la quantité, toujours ! Si une soirée qui s’annonce un peu trop riche vous fait craindre des débordements, faites-vous porter pâle.

6 – Limitez l’alcool

L’alcool, c’est beaucoup de calories et zéro intérêt sur le plan nutritionnel, puisque ça ne cale pas la faim et que cela n’apporte aucun nutriment essentiel. L’idéal serait de s’en passer complètement. Sinon, de se limiter à deux ou trois verres maximum.

 7 – Intensifiez l’entraînement

La meilleure façon de compenser les excès sans sombrer dans les restrictions (très mauvaises sur le long terme), c’est de miser sur l’activité physique, de s’y mettre ou de l’accentuer. Idéalement, de deux à trois séances par semaine de 45 à 60 minutes d’effort d’endurance de type cardio, à raison de 120 à 140 pulsations par minute.

8 – Fixez-vous un objectif sportif 

Inscrivez-vous à une course nature, à une randonnée de marche nordique ou à une course cycliste, ou de ski de fond, ou de rando… Se fixer un objectif sportif en période de fêtes entraîne instinctivement une prudence vis-à-vis des excès.

9 – Plutôt gourmet que gourmand

Privilégiez le « très bon » par rapport au seulement « bon ». Comment ? Posez-vous systématiquement la question avant de finir votre assiette, voire de vous resservir : est-ce que ce plat est suffisamment bon pour que je me lâche ? Et si oui, alors, régalez-vous, sans aucune arrière-pensée coupable.

10 – Restez à l’écoute de votre corps

Quand il dit « stop », quand on se sent nauséeux, qu’on n’a plus envie, c’est qu’il est grand temps de se mettre au vert. Si vous appliquez la règle « moins d’écarts, moins de restrictions », votre organisme saura vous envoyer les bons signaux.

11 – Jouez la carte détox d’après fêtes

Des légumes pour les fibres et les vitamines, du poisson pour rester en forme et conserver du muscle : voilà le bon duo pour une petite détox post-fêtes. En revanche, levez le pied sur les féculents et ayez la main très légère sur les « mauvaises » graisses (charcuterie, fromages, graisses de cuisson). Et pendant la détox : zéro alcool. La durée ? D’une à trois semaines, selon les besoins.

10 – Vive les tisanes qui font du bien

Dépuratives, détoxifiantes, drainantes… les tisanes sont vos alliées, car elles permettent d’éliminer en douceur (grâce à l’action des plantes) et évitent les grignotages. En tête des tisanes aux plantes qui ont des vertus minceur : la menthe poivrée, l’artichaut, le pissenlit, les queues de cerise, le bouleau… À raison d’une tasse après chaque repas (au minimum).

Cyrielle Roux