lavez vos aliments

Toute l’huile de coude, toute l’eau et tout le savon du monde ne pourront éliminer les produits chimiques qui recouvrent votre kumquat. Tous simplement parce que certains pesticides, au lieu de se contenter de rester à la surface de l’aliment, pénètrent dans d’autres parties de ce dernier pour agir contre les insectes et nuisibles. Les résidus de pesticides ne peuvent être éliminés d’aucune façon.

Cependant, si l’on en croit l’agence gouvernementale des États-Unis pour l’environnement (EPA), inutile de s’inquiéter : il existe un délai d’attente obligatoire entre le dernier épandage de pesticides et la récolte a31fin de s’assurer que les résidus se dégradent jusqu’à ne plus être un danger pour la santé.

Mais comment être sûr qu’il n’y a vraiment aucun danger ?
« On peut toujours tester les effets de produits chimiques spécifiques sur des animaux ou des échantillons de peau, mais personne ne peut être certain des effets des mélanges de produits chimiques sur des personnes réelles, chaque être humain étant génétiquement différent », explique le Dr Dawn Gouge, de l’université d’Arizona.

Une étude récente publiée dans la revue médicale Pediatrics a établi que des niveaux élevés chez l’enfant d’organophosphates – un type de pesticide – pouvaient entraîner un risque accru de développer des troubles de déficit de l’attention avec hyperactivité. Le bon geste : réduisez votre contact avec les pesticides en achetant des fruits et légumes bios, surtout pour les produits connus pour absorber beaucoup de pesticides, tels que les pêches, les pommes, les framboises, les cerises et les poivrons.