Optimisez votre productivité grâce à ces quelques conseils de professeurs en neurosciences.

Cernez l’ennemi.
Ah oui, vous pensez être plus efficace dans l’urgence ? Eh bien, vous vous trompez. Selon une étude publiée en 2011 par l’université de New York, les étudiants « procrastinateurs » montraient moins d’aptitude à la planification et à l’organisation, et moins de mémoire de travail (MDT). Au boulot !

Étape no 1 : annoncez le programme.
Il est plus facile de venir à bout de vos tâches si vous en informez votre entourage. Accrochez un tableau dans votre bureau et notez-y votre programme du jour, de manière à ce qu’il soit visible de tous. Un gros dossier à rendre ? Postez l’info sur Facebook ou Twitter afin de vous y atteler sérieusement.

Étape no 2 : isolez-vous.
Les distractions perturbent l’activité des circuits neuronaux. Fermez la porte de votre bureau, coupez les sonneries du téléphone et les alertes mail. Et déconnectez- vous de vos comptes Twitter, Facebook ou autres, ce qui vous obligera à rentrer votre nom d’utilisateur et votre mot de passe.

Étape no 3 : travaillez par séquences.
Ne vous surmenez pas en travaillant trois heures d’affilée sur un projet. Faites des étapes de relecture ou de vérification à des points clés de votre tâche pour faire une pause et changer le rythme. Essayez ces méthodes sur de nouveaux projets. La répétition entraîne le cerveau à créer de nouveaux circuits neuronaux, moins perméables à la distraction. Et des circuits renforcés peuvent conduire à plus d’efficacité.
Et, qui sait, à une promotion!

————————-

Quelques conseils pour s’amuser sous la couette :
– 4 positions sexuelles à essayer
– 10 astuces pour être plus endurant sexuellement
– Du froid pour des nuits chaudes