©iStock

Alors que certains fruits ou légumes perdent leur goût et leurs propriétés nutritives après surgélation, d’autres tirent largement profit de ce mode de conservation

Et comme nous savions que cette information n’allait pas vous laisser de glace, nous avons préparé, avec l’aide d’experts en nutrition, une petite sélection de ces aliments à consommer « on the rocks ». Avant de les acheter, choisissez des produits de qualité optimale, et bio de préférence. Une fois le paquet ouvert, ne stockez pas les denrées telles quelles dans le congélateur, mais prenez soin de les mettre dans un sac de congélation hermétique préalablement vidé de tout excédent d’air.

1 – LE MAÏS

Préparez-vous à redécouvrir le vrai goût de ce légume. On vous le garantit : le maïs en boîte, c’est fini. Et si ces petits grains jaunes font danser vos papilles, ils vous en mettent aussi plein la vue ! Le maïs est blanchi avant surgélation, ce qui, d’après une étude indienne, augmenterait de près de 118 % son niveau de lutéine et de zéaxanthine – des caroténoïdes excellents pour les yeux. Pour une qualité optimale, consommez-le dans les six mois suivant sa congélation !

2 – LES PETITS POIS

Goût savoureux et texture parfaite, les petits pois surgelés n’ont rien à envier à leurs amis fraîchement écossés. Au contraire même ! Une étude récente montre que la surgélation boosterait leur effet antioxydant. Alors, n’hésitez pas à faire le plein de ces petites billes vertes ! Une seule poignée contient environ 13 % des apports journaliers recommandés en vitamine C, et cette quantité ne baisse que d’un dixième au bout d’un an de congélation.

3 – LES ÉPINARDS

Selon une étude menée en Pologne, les épinards surgelés posséderaient plus de calcium que les épinards frais (et à poids égal, plus même que le lait). Afin de préserver au maximum ces propriétés nutritives, cuisinez- les à la vapeur. Une telle cuisson permet la désintégration des parois cellulaires et la libération des antioxydants. En revanche, ils perdent assez vite leurs bénéfices nutritionnels : consommez-les donc rapidement après congélation. Une étude montre en effet que la quantité d’acide folique (très utile dans la prévention des maladies cardio-vasculaires) chuterait de 43 % entre le 3e et le 6e mois de stockage dans votre congélateur.

4 – LES MYRTILLES

Voici un superaliment qui n’a pas peur de descendre sous la barre du 0° ! Il est conseillé de consommer ces petites baies riches en vitamines et en anthocyanosides pour prévenir un certain nombre de maladies, notamment cardio- vasculaires. Pour les décongeler, optez pour le micro-onde (pas plus d’une minute). Selon une étude roumaine, ce procédé augmenterait la quantité d’anthocyanosides présents dans le fruit. Afin de profiter pleinement de la richesse nutritionnelle des myrtilles, consommez-les dans les quatre mois suivant leur congélation.

5 – LES CERISES

Question nutrition, elles ne sont pas en reste. Elles aussi sont riches en flavonoïdes (avec une dominance des anthocyanosides) dont les effets antioxydants permettent de lutter contre les maladies cardiaques et certains cancers. Dans vos yaourts, en smoothies ou dans un gâteau, peu importe ! Mais surtout, ne les oubliez pas au fond de votre congélateur. Selon une étude, 50 % des polyphénols contenus dedans disparaissent après six mois de congélation, contre seulement 25 % au bout de trois mois.