Entraînement BOSU
© iStock

Aujourd’hui, les BOSU sont aussi répandus dans les salles de sport que les bancs de développé couché et les miroirs. Dans cet article, nous essayons de savoir si les BOSU peuvent vous aider à avoir un meilleur physique ou s’ils sont une perte de temps.

S’entraîner avec un BOSU : quel intérêt ?

Même si sauter sur un balance board ou sur un BOSU pour faire des exercices peut sembler fou, être sur une surface instable lorsque vous réalisez des mouvements peut faire travailler les muscles et les ligaments de façon différente, ce qui peut vous faire progresser. L’environnement en perpétuelle évolution vous met au défi et peut faire travailler votre esprit en rendant votre cerveau plus alerte et plus flexible.

Pour autant, même si les entraînements d’équilibre offrent un nouveau stimulus à vos muscles et font travailler votre système nerveux, le risque de tomber en réalisant des exercices complexes avec des poids importants n’en vaut pas la peine. Vous avez un plus grand risque de vous blesser, en particulier si vous faites des exercices pour le bas du corps, et vous pouvez tout aussi bien travailler votre équilibre sans utiliser de BOSU.

Que dit la science ? 

Une étude menée en 2004 sur des joueurs de football et publiée dans The American Journal of Sports Medicine a démontré que les entraînements sur balance board pouvaient renforcer les chevilles des athlètes qui ont souffert d’entorse. En revanche, ils aggravent les blessures au genou. 

En 2017, une étude de 10 semaines menée par l’Human Performance Laboratory de l’Université du Connecticut sur 19 joueurs de football a démontré qu’un entraînement sur une surface instable ne donnait pas d’avantage probant lors de tests d’agilité, de saut ou de course. Le groupe stable avait même amélioré sa puissance lors des sauts et son temps lors des sprints. 

Selon une étude publiée dans The Journal of Strength and Conditioning Research, il a été démontré que les exercices réalisés sur une surface instable forçaient les muscles à apporter plus de stabilité aux articulations lors des exercices de développés. 

Selon une étude menée en 2017 et publiée dans Scientific Reports, la mémoire et la cognition spatiale, ou la façon dont vous percevez et interagissez avec le monde, s’améliore lorsque les sujets suivent un programme composé d’entraînements pour l’équilibre.

Conclusion

L’entraînement pour l’équilibre (pour le bas du corps) présente certains avantages, mais ils sont pour la plupart limités à la rééducation suite à une blessure à la cheville. Tout autre usage peut ouvrir la porte à des blessures au genou et, de toute façon, ne vous aidera pas à réaliser de meilleures performances sur le terrain ou à la salle. Cependant, en vieillissant, il peut vous être utile pour faire travailler votre esprit.

Ne réalisez pas d’entraînement pour l’équilibre pour le bas du corps à moins qu’un physiothérapeute ne vous le prescrive pour vous aider à guérir d’une blessure à la cheville. Réalisez plutôt des mouvements avec une seule jambe comme les fentes vers l’avant ou les fentes latérales ou des exercices dans lesquels vous changez de position avec des kettlebells ou des câbles qui vous offrent une instabilité sans induire de tension dans vos articulations. Des mouvements pour le haut du corps comme les pompes ou les développés avec haltère sur un BOSU peuvent cependant fournir un stimulus avec moins de pression sur les articulations.

 

Traduit par Mélanie Geffroy