Soja poitrine hommes
© iStock

Vous évitez de manger des aliments au soja car vous avez peur d’avoir des seins ? Cela peut paraître absurde, mais de nombreux hommes ont peur du soja pour cette raison. Pourtant, il semblerait bien que cette crainte soit infondée. Alors, le soja développe la poitrine chez les hommes : mythe ou réalité ?

L’origine du lien entre le soja et la poitrine des hommes

Puisque les aliments à base de soja sont riches en isoflavones (couramment appelées phytoestrogènes), de nombreux hommes, en voyant le mot « oestrogènes », ont cru que le soja avait un effet féminisant. En 2009, un article publié dans un magazine pour hommes s’est penché sur la question. Il se concentrait sur des études menées sur des animaux et sur une étude récente menée sur un homme âgé qui a développé des attributs féminins (problèmes d’érection, développement d’une poitrine et perte de libido). Toutes ces études ont lié l’absorption de soja à des taux élevés d’oestrogène. Pour ne rien arranger, une étude menée en 2008 a démontré que l’absorption de soja était associée à une concentration plus faible du sperme parmi 99 hommes testés.

Le problème avec l’article publié en 2009 dans le magazine pour hommes, c’est qu’il n’a pas mis l’accent sur le fait que l’homme âgé qui a développé des attributs féminins consommait 3 litres de lait de soja par jour », explique Mark Messina de l’Université de Loma Linda et directeur exécutif du Soy Nutrition Institute. Messina déclare que « si ce lait de soja est fait à base de germes de soja entiers, ce qui est certainement le cas, l’absorption d’isoflavone est d’environ 300 mg par jour, ce qui est 8 à 9 fois plus élevé que l’absorption d’isoflavone de japonais âgés ». Par ailleurs, l’étude de 2008 avait été effectuée sur des hommes ayant des problèmes de fertilité de base.

Que dit la science sur le soja et la poitrine des hommes ?

Sharon Palmer, diététicienne, explique que le soja ne cause pas de développement mammaire chez les hommes. « Des recherches ont démontré qu’une absorption modérée de soja ne menait pas à une féminisation des hommes et que des pays en Asie dont les habitants consommaient régulièrement de grandes quantités de soja ne rencontraient pas ce problème. C’est un problème très mal compris et alimenté par une hype sur internet et des informations qui ne se basent pas sur la science ».

« Une méta-analyse publiée en 2010 comprenant 32 études et 36 groupes de traitement a démontré qu’il n’y avait aucun effet significatif de l’absorption d’isoflavone (la protéine du soja) sur le taux global de testostérone (l’hormone sexuelle qui lie la globuline, la testostérone libre ou l’index d’androgène libre) », explique Messina en citant une étude tirée de la revue Fertility and Sterility. De nombreuses autres études réfutant le lien entre l’absorption de soja et le développement mammaire et d’autres attributs féminins ont depuis été publiées.

Pourquoi manger du soja ?

Le soja est une excellente source de protéines végétales. Selon Palmer, le soja « est très similaire aux protéines animales en termes de profil d’acides aminés ». Le soja contient également une grande quantité de nutriments comme des fibres, des vitamines, des minéraux, des antioxydants et des composés phytochimiques. Il fait aussi preuve d’une action anti-inflammatoire.

Pour ne pas avoir de problème, il est recommandé de se limiter à la consommation d’un aliment à base de soja par jour, sans dépasser la dose de 1mg/kg de poids corporel en isoflavone aglycane. Les femmes enceintes et les nourrissons doivent eux éviter tous les compléments alimentaires contenant des extraits de soja en raison de leur forte concentration en isoflavones.

 

Traduit par Mélanie Geffroy