Maintenant que vous maitrisez parfaitement les six premières positions de ce dossier, il est temps de passer aux quatre dernières. Et pour le coup, vous avez la nuit pour vous entraîner !

7/ Position du piège à serpent
Position acrobatique, mais payante. C’est à vous que revient la tâche de pénétrer votre partenaire, au prix d’un effort musculairement des plus intéressants. Absolument tout le corps est contracté. Idéale pour les abdominaux, les fessiers, les quadriceps, les muscles du dos et des épaules. Attention aux courbatures !

[highlight]Recommandations[/highlight]
« Il ne faut pas avoir les poignets ou les épaules fragiles, car le poids du corps repose sur eux. » On vous conseille aussi une certaine souplesse du pénis, lequel est fermement maintenu en direction des pieds.

[highlight]Et elle ?[/highlight]
Elle doit être sportive. Fessiers, abdominaux, épaules, postérieurs des cuisses, mollets, cheville et cou : tout y passe.

 

8/ Position de la balançoire
Pour avoir de beaux bras en forme de gourdins. À genoux, vous êtes en appui sur vos biceps et triceps. Les épaules et les pectoraux se renforcent, en tension pour bloquer la position, comme les muscles antérieurs du cou. Vous êtes immobile, c’est elle qui mène l’action.

[highlight]Recommandations[/highlight]
« Faites attention si vous ou votre partenaire avez les genoux fragiles, de même pour vos poignets et votre cou, si vous vous redressez pour vous embrasser. » Pour ce genre de position, et pour toutes vos parties de sport en chambre un peu animées, il est recommandé de faire quelques étirements et de s’échauffer les articulations avant.

[highlight]Et elle ?[/highlight]
Par ses mouvements de haut en bas, elle active ses cuisses et ses mollets.

 

9/ Position du genou et du coude
Petites natures, s’abstenir. Mieux vaut déjà avoir un certain entraînement pour se mesurer à cette position. Le haut du dos, en particulier, doit être suffisamment musclé pour porter la femme. À peu près tous les muscles du corps travaillent, et pas qu’un peu : bras, épaules, dos, ceinture abdominale, fessiers, muscles antérieurs des cuisses.

[highlight]Recommandations[/highlight]
« Vous pouvez vous adosser à une surface dure pour que la position soit plus tenable et poser ses fesses à elle sur un plan confortable. » Prenez garde à ce que madame accroche ses bras autour de vos épaules et ne les pende surtout pas à votre cou.

[highlight]Et elle ?[/highlight]
Elle travaille ses épaules, les fléchisseurs des hanches et les muscles internes des cuisses.

 

10/ Position de l’éléphant
Ainsi nommée parce que l’homme « s’arque tel un éléphant en cambrant le bas du dos pour travailler sous elle et effectuer la pénétration ». De toutes les positions qui vous sculptent un dos d’athlète, celle-ci est la plus efficace. Fixateurs des omoplates, paravertébraux et lombaires sont à la manœuvre. Bon point aussi pour les fessiers.

[highlight]Recommandations[/highlight]
« Prenez garde si vous avez les reins ou le cou fragile. » Mieux vaut également que votre partenaire ait la tête bien à plat sur le matelas, et non sur un coussin, qui pourrait lui faire mal au cou. Si elle a le dos sensible, attention aux chocs dans les lombaires : allez-y doucement.

[highlight]Et elle ?[/highlight]
Totalement aplatie sur le lit, elle n’est pas vraiment en mesure de participer au travail musculaire.

 

————————-

D’autres conseils pour se tortiller sous la couette :
– 4 positions sexuelles à essayer
– 10 astuces pour être plus endurant sexuellement
– Du froid pour des nuits chaudes