©iStock

Pat Moore, snowboarder professionnel et habitant en forêt depuis longtemps, nous offre des astuces pour rester calme en cas d’avalanche, pour savoir quelle tenue porter et pour rester en vie

Il y a une chose que tous les skieurs et les snowboarders attendent chaque année : les premiers jours d’ouverture des pistes. Que vous vous rendiez dans une station de ski discrète ou plus touristique, il existe de nombreux spots pleins d’actions pour essayez votre nouveau matériel de ski.

Pour éviter que les skieurs les moins expérimentés soient en danger, nous avons demandé à Pat Moore, snowboarder professionnel, médaillé de bronze aux X-Games Real Snow, de nous donner quelques conseils. Même s’il ne participe plus à aucune compétition, il est membre de l’équipe Volcom depuis 2013, donne des leçons sur la sécurité en cas d’avalanche et développe des équipements pour les prochaines générations de riders.

Voici cinq des astuces les plus essentielles de Moore en cas d’avalanche. Elles pourraient vous sauver la vie la prochaine fois que vous allez skier.

1. Les signes avant-coureurs d’une avalanche

Les vétérans alpins ont appris à remarquer plusieurs signes avant-coureurs d’une avalanche. Les deux signes les plus évidents sont : 1) si vous voyez d’autres avalanches autour de vous ou 2) si vous entendez un bruit bizarre sous vos pieds quand vous skiez ou quand vous marchez. Ce son indique qu’il y a une couche de neige faible en train de céder sous vos pieds. Un « signe clair de danger ». Vous devez également éviter les terrains aux corniches dangereuses (les crêtes qui surplombent une piste) et le hors-piste.

Un autre drapeau rouge majeur : les changements de temps. « La neige nouvelle, les vents forts ou les tempêtes qui se lèvent » sont des sonnettes d’alarme.

2. Que faire si une avalanche se déclenche

Si vous êtes dans une avalanche, « faites de votre mieux pour sortir de la couche de neige épaisse et cohésive et dirigez-vous vers un flanc de la montagne ou un point surélevé pour vous mettre aussi vite que possible en sécurité » . La neige mouvante veut que vos pieds se dérobent sous votre corps. « La meilleure chose à faire, c’est d’essayer de vous placer à un angle de 45° en pente vers la sortie ». Grâce à cette technique, vous gardez votre élan, mais vous avez une chance de sortir de l’avalanche et de vous mettre en sécurité.

3. Que faire si vous êtes bloqué dans une avalanche

Si vous êtes emporté dans une avalanche, le mieux à faire, c’est de « vous mettre en position assise, les pieds vers la pente et d’utiliser une technique de nage dos crawlé pour essayer de garder votre corps au-dessus de la neige ».

L’avalanche va finir par s’arrêter. Faites alors de votre mieux pour « créer une poche d’air autour de votre bouche, soit avec vos bras, soit avec vos mains ». Même si ça peut paraître compliqué dans ces circonstances, essayez toujours de rester calme pendant que les secours vous sortent de votre mauvaise posture. C’est essentiel car « moins vous paniquez et moins vous utilisez d’oxygène, ce qui augmente vos chances de survie ».

4. L’équipement essentiel pour partir en montagne

Que vous passiez beaucoup de temps à la montagne cet hiver ou que vous n’y alliez qu’un week-end, il est important d’avoir un équipement durable et confortable qui offre une protection contre les éléments. Moore a travaillé avec Volcom pour développer un manteau d’hiver intelligemment nommé le manteau 3 en 1 de Pat Moore. Il offre « plusieurs couches d’isolation pour s’adapter aux changements de conditions » ainsi qu’un masque incorporé et une technologie qui permet de l’attacher à votre pantalon de ski.

Pour les aventuriers qui peuvent se retrouver dans des conditions encore plus extrêmes, le strict essentiel se compose « d’un émetteur-récepteur, d’une sonde et d’une pelle ». Ils vous aideront à vous localiser et à vous extraire de l’avalanche. Assurez-vous que vos batteries sont pleines et que votre sonde fonctionne bien. Il est également recommandé d’avoir un kit de premiers secours ainsi qu’une façon de communiquer autrement que par téléphone portable. Dès qu’il se rend sur les pistes, Moore emporte avec lui un téléphone satellite et un communicateur inReach SOS.

5. Par dessus tout, suivez cette règle

« Si vous ne connaissez pas, n’y allez pas ». De nombreuses stations de ski ont des terrains incroyables sans danger et contrôlés par une patrouille de ski. Vous pouvez donc vous amuser sans prendre de risque.

« Les gens se mettent dans des situations risquées et, dans les cas extrêmes, meurent car ils font du hors-piste », déclare Moore. Si vous souhaitez vous rendre dans des spots moins réglementés, prenez des cours avec un pro ou engagez un guide qualifié pour vous montrer les pistes.

Par Erin Alexander / Traduit par Mélanie Geffroy