Ralentissement du vieillissement, amélioration de l’endurance, réduction de diabète, stimulation de la mémoire, protection des cellules, toutes ces vertus sont attribuées au caoua que vous consommez sous le nom de café. Vérité ou mensonge ? Men’s Fitness vous explique ce qu’il y a vraiment dans votre jus !

 

« Le café est la drogue la plus populaire au monde. Il est malgré tout difficile de faire le tri dans tout ce que l’on entend sur ses éventuels effets sur la santé » explique Roger Cook, directeur du centre d’information scientifique sur le café. « La grande majorité des recherches montre clairement que boire du café peut être très bénéfique pour la santé » ajoute-t-il. Bien sûr il ne dira pas le contraire, mais la science confirme ses affirmations.

La petite tasse du matin peut aider à diminuer les risques de développer la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et le diabète de type 2. Mais il existe une différence entre une consommation raisonnable et une dépendance. Servez-vous donc une deuxième tasse et lisez.

Le grain

Parmi les presque 100 variétés différentes de café, vous en trouverez seulement deux dans votre tasse. L’Arabica, réputé pour sa saveur profonde et complexe qui représente 75 % des ventes dans le monde. Le Robusta, une variété moins chère qui se trouve souvent dans les paquets bon marché vendus dans les grandes surfaces.

 

Les trois catégories principales

Moyenne  : Les grains sont grillés pendant 9 à 11 minutes. Ce sont les cafés que l’on trouve le plus fréquemment en épicerie. Cette torréfaction est idéale pour le petit déjeuner.

Brune  : C’est la méthode la plus utilisée en Europe. Les grains sont torréfiés de 12 à 13 minutes jusqu’à ce que l’huile en atteigne la surface. On l’appelle aussi torréfaction à la française.

Très brune : Les grains passent au moins 14 minutes sur le grill. Ils sont alors très huileux, ont un goût fumé et il est quasiment impossible d’en déterminer l’origine.

 

Ses effets bénéfiques

Le café noir est l’un des élixirs les plus puissants au monde. « Boire 1 à 3 tasses par jour améliore votre état général ». C’est ce qu’affirme le Dr Joe Vinson, professeur de chimie à l’Université de Scranton en Pennsylvanie, qui a récemment découvert que le café est la principale source d’antioxydants des américains.

Ces antioxydants pourraient prévenir un certain nombre de cancers comme le colorectal et réduire de 22 % le risque de cirrhose du foie chez l’alcoolique. De plus, la caféine ralentit les effets du vieillissement et améliore la mémoire à court terme. Cependant ne buvez pas plus de 4 tasses par jour. Au-delà de cette quantité les risques cardiovasculaires l’emportent sur les effets bénéfiques.

 

Le coup de fouet

« 70% de la consommation quotidienne de caféine provient du café » selon Joe Vinson. Le taux de caféine dépend du type de grain, de la manière dont il a été torréfié et de la préparation du café. L’Arabica contient environ 1 % de caféine alors que le Robusta en contient le double. La torréfaction réduit la quantité de caféine contenue dans le grain. Le goût plus ou moins fort du café n’a donc pas grand-chose à voir avec sa teneur en caféine. La vie d’un grain de café.

 

La préparation

Pour faire un bon café il faut extraire les saveurs du grain et à chaque méthode de préparation du breuvage correspond une mouture différente. Les percolateurs et les machines à café françaises utilisent la plus grossière (5 à 10 secondes seulement dans le moulin), les cafetières électriques demandent une mouture moyenne (10 à 15 secondes). Les machines à expresso requièrent quant à elles beaucoup plus de finesse (25 secondes).

 

La métabolisation

Dans les 15 minutes qui suivent la première gorgée, la caféine déclenche la libération de dopamine dans votre cerveau. Ce phénomène, qui favorise l’éveil et la concentration, atteint son pic au bout de 30 minutes.