©iStock

Comment traduire vos bonnes résolutions dans vos habitudes quotidiennes

N’y allez pas trop fort début janvier ou vous abandonnerez vos bonnes résolutions dès le 31. Voici un guide pour mettre en oeuvre vos buts pour cette nouvelle année grâce à des objectifs concrets que vous pourrez atteindre et qui vous permettront d’être plus heureux et en meilleure santé

Si vous avez décidé de faire quelque chose de nouveau cette année, vous n’êtes pas le seul : presque tout le monde sur la planète décide d’être en meilleure forme, de s’améliorer ou de perdre un peu de poids lors de cette nouvelle année.

Vous avez de la chance. Nous sommes là pour vous assurer que vos bonnes résolutions ne tomberont pas à l’eau, comme celles de l’année dernière.

Quelle est l’astuce pour que vos bonnes résolutions durent dans le temps ? Premièrement, au lieu de prendre une résolution trop importante, pensez à quelque chose de plus petit : miniaturisez vos résolutions pour 2018 en choisissant des tâches quotidiennes plus petites qui vous sembleront plus réalisables. Les grands objectifs (« perdre 10 kilos ») sont virtuellement impossibles. Par contre, les petites tâches, elles, sont réalisables (« manger quatre repas aujourd’hui », « aller à la salle de sport à 8h »). Quand un but est atteignable, il y a bien plus de chance que vous le réalisiez.

Voici un guide pour vous aider à fixer les bons objectifs, et à les réaliser, pour cette nouvelle année.

1. Pensez « 30 jours » et pas 365

Pourquoi est-ce qu’une durée plus courte aide ? Si votre résolution est de gravir l’Everest cette année, peut-être qu’en janvier vous irez faire de la randonnée tous les week-ends. Bien plus réalisable, pas vrai ?

Matt Cutts, ingénieur chez Google et intervenant chez TED Talk, affirme que se fixer des défis réalisables en 30 jours l’a aidé à passer du statut de « geek qui reste assis derrière son bureau » à celui de « mec qui va au travail à vélo pour le plaisir ». Condenser un défi sur un mois vous aide à éliminer la pression et vous permet de vous concentrer sur ce que vous devez faire. « Au lieu de voir les mois défiler, le temps est bien plus mémorable », affirme Cutts.

Vous avez peut-être déjà entendu parler des objectifs SMART (pour « specific, measured, actionable, reasonable et timely » en anglais, « spécifiques, mesurables, concrets, raisonnables et appropriés » en français). Si votre objectif est de perdre du poids, fractionnez cette perte de poids en objectifs spécifiques, mesurables, concrets, raisonnables et appropriés puis réalisez ces tâches plus petites plutôt que de vous mettre la pression (ce qui est complètement déraisonnable) pour que ces 10 kilos disparaissent en une nuit.

Si vous avez un objectif fitness, travailler avec un professionnel qui peut vous aider à traduire ces désirs en étapes réalisables est une excellente idée. Rien de mieux que d’avoir un partenaire qui vous guidera étape par étape pour atteindre vos objectifs.

2. Évitez la graisse superflue (mais gardez les matières grasses)

Arrêtez-nous si vous avez déjà entendu ce qu’on va vous dire : après avoir réalisé que vous ressembliez à une version boursouflée de vous-même et décidé de retrouver vos abdos, vous avez choisi de ne boire que du bouillon et de ne manger que du poulet en 2018.

Oui, manger plus sainement est l’une des résolutions les plus populaires chaque année, mais aller dans les extrêmes n’est pas tenable à long terme. Si vous avez l’intention de devenir «  vegan », de suivre le régime paléo ou de commencer tout autre régime alimentaire restrictif cette année, Rob Sulaver, professionnel du fitness et de la nutrition, vous suggère plutôt d’adopter cette devise : « mangez comme si vous faisiez attention ». Ce qui veut dire ? « La nourriture est un médicament, écrit Sulaver sur son blog. Elle peut vous guérir. Elle peut vous tuer. Elle est puissante ». Au lieu d’essayer de suivre un régime particulier, faites du bien à votre corps et mangez des aliments de meilleure qualité.

Par exemple : ne faites pas l’erreur habituelle d’éliminer complètement les matières grasses. Votre corps a besoin de graisse pour l’énergie. Donnez-vous donc l’énergie la plus propre possible au lieu de penser à ce que vous ne pouvez pas avoir. Selon Sulaver, les noix, les avocats, l’huile de coco et même la viande rouge peuvent faire partie d’un régime alimentaire équilibré. N’ayez donc pas honte de garder des graisses saines dans votre régime alimentaire. « Idéalement, un tiers de vos apports en graisse devrait être des graisses normales saturées (graisse animale, huile de coco), un tiers devrait être mono-saturé (huile d’olive, beurre de noix, avocats) et le dernier tiers devrait être poly-insaturé (huile de poisson, noix, graines de lin, citrouille et graines de tournesol). Même quantité. Toutes bonnes. Toutes saines ».

3. Créez un planning de travail quotidien

Rien n’est plus frustrant que de sentir que vous avez la tête sous l’eau au travail, mais que vous ne pouvez toujours pas avoir cette promotion (ou, tout au moins, que votre patron arrête de vous harceler). Une possibilité : nous sommes nombreux à mettre tous nos efforts dans les mauvaises tâches, ce qui nous fatigue sans que nous en retirions de bénéfices, déclare Preston Ni, coach en management et auteur de The Seven Keys to Life Success.

La première et la plus simple façon de rationaliser ce sur quoi vous devez vous concentrer chaque jour ? « Utilisez un bon agenda. Le meilleur vous offre au moins une page entière (ou un écran) par jour avec de l’espace dédié à chaque heure de la journée ». Si vous sentez que vous allez vous perdre dans toutes les tâches que vous avez à faire, prenez l’habitude de réaliser une liste quotidienne de choses à faire pour vous assurer que vous êtes vraiment concentré sur les choses les plus importantes. Les voir sur le papier peut même rendre la liste un peu moins intimidante que de tout garder dans votre tête.

Autre astuce que Ni partage dans son livre : « les personnes très productives sont souvent moins occupées que celles qui sont débordées et submergées ». Traduction : ne soyez pas celui qui court partout dans les bureaux, stressé, en train de crier sur tous ceux qui regardent dans sa direction. Ce n’est pas être « occupé », mais plutôt être un connard. Rationalisez votre emploi du temps. Devez-vous accepter cette présentation facultative ? Avez-vous vraiment besoin de participer à cette conférence téléphonique ? Votre avis est-il nécessaire sur ce sujet ou êtes-vous seulement en train de prolonger la réunion de 15 minutes ?

Au lieu de tout faire, tout le temps, cherchez les moments où vous pouvez ralentir ou ceux durant lesquels vous en faites trop. Vous pouvez même vous rendre à l’happy hour hebdomadaire de vos collègues ou à la salle de sport pour faire retomber la pression. Commencez à rationaliser votre liste quotidienne de choses à faire et vos objectifs (satisfaire le patron, avoir une promotion ou simplement une vie professionnelle et personnelle plus équilibrée) se mettront naturellement en place.

Par Marissa Gold / Traduit par Mélanie Geffroy