La ventoline dopage ou traitement de l'asthme
@iStock

Les deux mon capitaine ! Récemment mis en lumière par la présomption de dopage qui plane sur la star du cyclisme Chris Froome, le salbutamol (traitement contre l’asthme commercialisé sous le nom de Ventoline) est sur toutes les lèvres. Et surtout celles des sportifs de haut niveau majoritairement touchés par une catégorie particulière de cette affection : l’asthme d’effort.

L’asthme d’effort est courant chez les sportifs de haut niveau

Une personne normale ventile moins de 100l d’air par minute. Chez les sportifs d’endurance, ces chiffres passent de 150l à 200l par minute. Associez cette hyperventilation à un environnement pollué ou chargé en allergènes et vous obtenez l’asthme d’effort. Les risques de développer ce type d’asthme augmentent également lors de l’exposition répétée à des environnements froids ou à la chlorine, ce qui explique le pourcentage important d’asthmatiques dans les milieux de la natation et des sports d’hiver. Et avec quoi le soigne-t-on ?

La Ventoline : produit dopant ou simple traitement de l’asthme ?

Il s’agit d’un bronchodilatateur à action rapide, utilisé en pneumologie pour traiter entre autres l’asthme. Distribué et plus largement connu sous le nom de Ventoline, le traitement s’effectue en général par inhalations. Il permet de dilater les voies respiratoires pour favoriser la respiration.

Les deux effets dopants de la Ventoline:

  • Une meilleure oxygénation du sang : La consommation maximale d’oxygène (VO2max.) revêt une importance capitale chez les athlètes d’endurance. Plus ils pourront consommer de grands volumes d’oxygène, plus leurs performances seront élevées. Un des moyens naturels d’augmenter son VO2max. est de pratiquer du sport à intervalles comme le HIIT ou la méthode du fractionné.
  • Une augmentation de la masse musculaire et perte de la masse graisseuse : le salbutamol consommé en inhalations n’a qu’un effet local et n’influe donc que sur les bronches et l’oxygénation du sang. En revanche, pris en sirop ou comprimés, il est considéré comme dopant en raison de son effet anabolisant.