©iStock

Voilà comment les cellules cancéreuses peuvent vous faire grossir

Des chercheurs de Yale ont découvert une raison supplémentaire pour laquelle notre tour de taille est de plus en plus important à mesure que l’on vieillit

Vieillir mène à une dégradation graduelle de notre corps et cause pleins de maladies pénibles comme des problèmes d’articulations, une moins grande quantité de muscles maigres et un risque plus important de maladies chroniques. L’un des aspects particulièrement agaçants du vieillissement, c’est l’accumulation inévitable de graisse autour de votre taille. Vous pouvez l’éviter grâce à un régime alimentaire sain et à beaucoup d’exercice, mais ça ne dure qu’un temps.

Nous avons maintenant une autre cause sur laquelle rejeter la faute : selon une nouvelle étude menée à Yale et publiée dans le magazine Nature, certaines cellules immunes (appelées macrophages) vieillissent, s’enflamment et empêchent les neurotransmetteurs qui brûlent la graisse de fonctionner correctement.

Lors de l’expérience, les scientifiques ont retiré les cellules immunes de jeunes et de vieilles souris et ont étudié leurs gênes. Ils ont découvert que les macrophages les plus anciens détruisaient les cellules nerveuses qui permettent aux cellules graisseuses de servir de carburant. Résultat ? Plus de graisse au niveau du ventre.

« La découverte clé, c’est que les cellules immunitaires interagissent avec le système nerveux pour contrôler le métabolisme », affirme Vishwa Deep Dixit, l’auteur principal de l’étude et professeur de médecine comparative et d’immunobiologie à Yale. Les chercheurs ont également déclaré que si le contrôle de l’inflammation de cellules immunes vieillissantes peut améliorer le métabolisme, il peut également avoir d’autres effets positifs sur le système nerveux ou sur le processus de vieillissement. « Le but de nos recherches est de mieux réussir à comprendre les interactions entre les cellules immunes, les nerfs et les cellules graisseuses pour potentiellement réduire la graisse au niveau du ventre et améliorer le métabolisme et les performances des personnes âgées », a affirmé Christina D. Camell, co-auteure de l’étude.

Nous vous conseillons cependant de vous rendre tout au long de votre vie à la salle de sport et de mélanger les soulevés de poids et le cardio si vous voulez éviter d’avoir du gras autour du ventre aussi longtemps que possible. Ah et évitez les calories vides et la malbouffe !

Par Adam Bible / Traduit par Mélanie Geffroy