Les 6 zones clés de la femme 

Pour ceux qui souhaiteraient profiter de l’été pour tenter des expériences, autant le faire bien tout en mettant un peu de piment dans sa vie sexuelle… Voici les 6 zones les plus érogènes des femmes. Si vous voulez vous entraîner sur d’autres pour être au top avec votre moitié, cela vous regarde.

Le point Y
Les yeux
Les femmes peuvent avoir un orgasme et du plaisir sexuel uniquement par le contact visuel, sans aucune forme de toucher, selon une étude américaine. Utilisez-le à votre avantage en vous mettant face-à-face. Vous êtes dessus pour qu’elle ait un bon aperçu de votre corps viril. La levrette est exclue, à moins qu’elle n’ait un coup de girafe !

Le point C
Le clitoris
Vous savez où il se situe, n’est-ce pas ? 94% des femmes arrivent à atteindre l’orgasme grâce à la stimulation clitoridienne. Cette zone du corps humain qui contient le plus de terminaisons nerveuses doit être touchée d’abord doucement. Suivez le mouvement de son corps pour pouvoir entrer dans la bonne cadence jusqu’à l’explosion finale.

Le point G
Les genoux
Faux amis, bien sûr, du véritable point G dont nous parlons plus bas ! Des chercheurs britanniques ont découvert que stimuler le genou d’une femme pouvait provoquer des sensations proches de l’orgasme. Génial avec un vibrateur ! Promenez vos mains le long de ses jambes, en faisant particulièrement attention à la zone entre le haut de la cuisse et le creux du genou.

Le point G
Oui, c’est lui
Ah, le voilà, le vrai, le célèbre ! Après le clitoris, voici une autre option sûre pour la mener à l’orgasme. Selon une étude américaine, utiliser les doigts pour stimuler le côté supérieur avant du vagin lorsqu’une femme est allongée permet d’atteindre l’orgasme dans 100 % des cas. Suivez la technique des scientifiques et caressez la partie interne la plus proche du clitoris, en utilisant vos doigts comme si faisiez signe à quelqu’un de venir vers vous.

Le point S
Ils sont deux
Utilisez la science mammaire pour accélérer la montée de l’orgasme chez elle. L’activité sensorielle des seins provoque la production et la sécrétion d’ocytocine, la même hormone que lors d’une stimulation vaginale ou clitoridienne. Elle monte dans la partie du cerveau qui commande les parties génitales. Caressez doucement et en rythme ses tétons et la partie inférieure de la poitrine pour augmenter sa réactivité.

Le point A
L’anus
Trompez ses nerfs : les sensations du vagin comme de l’anus remontent au cerveau par le nerf pelvien. Ce n’est donc pas surprenant que lorsqu’il est stimulé d’une manière non-génitale, il peut aussi provoquer un orgasme. La stimulation rectale lui est agréable car son système nerveux pense que le plaisir vient du vagin. La meilleure manière de la satisfaire est de stimuler les deux en même temps. Soyez sûr qu’elle est d’accord avant d’y glisser vos doigts.

 

 

Demain, dans la suite de ce dossier de l’été, nous verrons les outils pour la rendre folle !

————————-

Quelques conseils pour s’amuser sous la couette :
– 4 positions sexuelles à essayer
– 10 astuces pour être plus endurant sexuellement
– Du froid pour des nuits chaudes